Un officier est retrouvé mort après un accident de voiture. Le NCIS va découvrir qu’il faisait partit d’un fight club.

Après un double épisode spécial « découverte de la taupe au NCIS », on retourne à une histoire un peu plus basique. Un meurtre, des secrets, de l’argent.

Pour l’occasion, on retrouve également une petite running joke, ce coup-ci on part dans une histoire de site internet et on se retrouve à pointer du doigt le fait que Ziva ne s’amuse pas. Le but de tout ça est plutôt obscur, car en général ce type d’élément, dans les épisodes, nous donne un peu d’humour, ici, ce n’est pas franchement le cas.

L’enquête va nous emmener sur une histoire de Fight Club, mais ce n’est pas du tout exploité. On enchaine avec Tracy Scoggins venue jouer la milliardaire qui enchaine les maris. Et on finit par l’arrestation du coupable presque trop prévisible.

C’était divertissant, mais pas des plus passionnants. Pour le coup, McGee et Abby mettent un peu d’ambiance. Ce n’est pas que savoir si Gibbs battrait Godzilla, Mothra et comparses soit ce qu’il y a de plus pertinent sur le moment, mais le duo fonctionne assez bien, et leurs scènes sont presque ce qu’il y a de plus marquant dans l’épisode. À noter qu’à chaque fois, Gibbs est le dindon de la farce, notamment avec le coup du chat AIM qu’il croit crypté…

Bref, un épisode qui ne marquera pas, mais qui’ n’est pas mauvais pour autant. Tout ne fonctionne pas, donc, mais dans l’ensemble ça passe assez bien.