NCIS

ncis724 NCIS   Rule Fifty One (7.24   fin de saison)

Mercredi 26 mai 2010 à 11:02 | 1 commentaire | | | |

NCIS – Rule Fifty-One (7.24 – fin de saison)

 NCIS   Rule Fifty One (7.24   fin de saison) NCIS   Rule Fifty One (7.24   fin de saison)par .

Gibbs est confronté au cartel de drogues au Mexique, Paloma Reynosa souhaitant obtenir vengeance pour la mort de son père. Gibbs va alors devoir reconsidérer les règles qui régissent son existence pour sauver la vie de gens qu’ils aiment.

Je suis un peu comme Ziva, je n’arrive jamais à me souvenir des règles de Gibbs et il faudrait les écrire. Il y a quelque chose de bon à savoir qu’elles le sont quelque part.

publicite

Quoiqu’il en soit, ce season finale va énormément jouer la carte de la sobriété. Il semble être plus annonciateur de la suite que servir de conclusion pour Gibbs. Nous avions quitté ce dernier au Mexique, et il se retrouve dans les mains de Paloma Reynosa.

S’il existe bien un évènement qui a mené Gibbs où il se trouve, c’est bien la mort de sa femme et de sa fille, et l’épisode se construit autour de cela, car il semble que les répercussions n’ont pas de fin, quelles soient psychologiques ou physiques. Ainsi, si Gibbs a fait vengeance il y a des années, c’est au tour de ceux qui ont perdu leur père de venir faire de même. Le joli petit retournement de situation, c’est de découvrir la véritable place d’Alejandro Rivera dans ce qui se joue. Ma foi, ce n’est pas étonnant, mais je ne l’avais pas deviné.

Enfin, Paloma Reynosa pense que Gibbs est plus utile vivant que mort, et compte bien l’utiliser pour servir ses intérêts. Elle a aussi différents moyens de pression sur sa personne, à commencer par son ami, Mike Franks, porté disparu. À cela, elle rajoute, les collègues de travail et la famille, histoire de bien faire comprendre ses intentions. La véritable question qui se pose à la fin est de savoir si oui ou non elle va passer à l’action à un moment donné. Il est difficile d’imaginer que personne n’y laisse la vie au vu du genre de business qu’elle mène. Elle n’est pas arrivée là en se tournant les pouces, et il ne serait pas logique qu’elle n’appuie pas sur la gâchette à un moment ou un autre – sauf si l’histoire trouve un moyen pour l’éviter.

Dans tout cela, Gibbs et le directeur Vance nous joue la carte de la conversation silencieuse, où ils se disent ce qui se trame sans réellement prononcer les mots. Le tout étant appuyé par des références à Casablanca. Rien de très surprenant là-dedans, la relation entre les deux hommes s’est bâtie de cette façon. Il y a donc du monde prêt à aider Gibbs, et si les membres de son équipe ne vont pas véritablement pouvoir agir, Allison Hart va jouer un rôle non négligeable, qui explicite l’évolution de sa relation avec Gibbs. Chacun a ses codes, mais ces derniers doivent s’adapter.

La fin de l’épisode est quant à elle marquée par le serment que prête Ziva, devenant une véritable citoyenne américaine, avec l’absence de Gibbs et Tony à la cérémonie, chacun pour des raisons différentes.

NCIS conclut sa saison avec un épisode qui va rester très sobre tout du long. Pas beaucoup d’actions, ni de gros retournements de situations. L’intrigue se construit avant tout autour du relationnel entre les personnages et des liens qui les unissent à Gibbs, ainsi que de l’influence d’autrui dans la vie de l’autre.

#51 : Sometimes You’re Wrong.

Partager cet article

Plus d'informations sur la série sur le site de notre partenaire
publicite
  • Jennini

    Personnellement, j’ai beaucoup aimé. Certes, j’étais sur les nerfs à la fin, puisque j’étais persuadé qu’il allait au moins résoudre une petite chose avant de nous laisser languir jusqu’à la prochaine saison, mais non !!! Très cruel :)
    Mais toujours aussi satisfaite. Vivement la prochaine saison.

59 queries. 0,484 seconds.