NCIS – Sins of the Father (9.10)

23 Nov 2011 à 11:30

Un corps est retrouvé dans le coffre d’une limousine au volant de laquelle se trouve le père de Tony. Le NCIS est en charge de l’investigation, mais l’agent DiNozzo reçoit l’ordre de ne pas s’en approcher.

Cette saison, la thématique de la famille a été plus que présente et, à l’approche de Thanksgiving, il n’y a rien d’étonnant à la voir de nouveau remise sur le tapis. De plus, il faut bien que Robert Wagner fasse son apparition annuelle dans le show.

Cette fois, Anthony DiNozzo Sr. est le suspect numéro 1 dans une affaire de meurtre. Rien ne va dans son sens dès le départ. Il n’a aucun souvenir, il avait menacé la victime et son fils reçoit l’ordre de ne pas s’en mêler. Il est donc seul face à son destin, même si dans le fond, personne ne croit qu’il soit coupable.

En soi, l’investigation sera routinière. On nous délivre un lot de fausses pistes crédibles pouvant innocenter le père de Tony, ou confirmer sa culpabilité. On jongle entre les deux solutions afin d’entretenir la possibilité d’un passage en prison pour Anthony Sr. L’idée est clairement de mettre la relation père-fils à un niveau où Junior se doit d’admettre que, malgré tout ce qu’il a pu traverser, il aime son père et il est prêt à tout pour prouver qu’il n’est pas un meurtrier. Ce qu’il fera d’un bout à l’autre en tentant d’éviter que Gibbs ou Vance le repère.

Le petit cirque est divertissant, le patriarche DiNozzo se montrant toujours aussi sympathique et charmeur, mais il faut bien reconnaitre que les enjeux ne prennent pas réellement d’ampleur, ni ne deviennent crédibles. Il faut dire que même si les personnages doutent, de l’autre côté de l’écran, il est difficile de se laisser convaincre. Les preuves auraient pu être plus accablantes, ça n’aurait rien changé au fait que la culpabilité n’a jamais été une option plausible.

Cela dit, Sins of the Father est un épisode assez bien rythmé et qui offre à tout le monde un peu de temps d’antenne, ce qui entretient un dynamisme qui ne laisse pas de place au repos. Il est par contre un peu dommage que pour résoudre l’affaire plus tôt, il aurait juste été nécessaire de réellement retracer les pas du suspect. C’est presque amateur.

Au final, les DiNozzo ont le droit à une histoire qui tient tout de même la route, suffisamment pour examiner une nouvelle fois où leur relation en est arrivée. On peut donc constater que si Gibbs a longtemps été le père que Tony aurait aimé avoir, Anthony Sr. fait un effort certain pour tenter de reprendre la place qui lui revient. Dans ce sens, l’épisode a été une belle illustration de cela.

Tags : NCIS Matt Jones Robert Wagner moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires