Mike Franks se présente sur une scène de crime et demande à Gibbs de lui raconter comment il en est arrivé là. La veille, Barrett se retrouve avec une nouvelle victime du Port-to-Port Killer qui mènera Gibbs à Trent Kort.

Après quelques détours, il est temps d’embrasser pleinement cette affaire de tueur en série. NCIS va alors sortir les armes lourdes et ramener deux personnages qui sont toujours là quand les choses tournent au vinaigre : Mike Franks et Trent Kort.

Mais tout commence par une nuit pluvieuse avec Gibbs qui semble en pleine confusion. C’est alors que Mike fait son apparition. Il va demander à Gibbs de le guider dans ce qui s’est passé. Retour sur les évènements de la veille : le P2P Killer a encore frappé et vient de s’attaquer à un agent du NCIS.

Rapidement, toute l’affaire va prendre un tournant inattendu avec l’arrivée de Trent Kort. L’agent de la CIA a beaucoup d’informations sur le meurtrier et ne tardera pas à nous révéler son identité et pourquoi il se comporte ainsi. Le mystère n’est donc pas conservé très longtemps. L’assassin a un visage et des motivations, ce qui change toute la dynamique de la chasse. Cependant, Gibbs est toujours en retrait, Barrett étant en charge.

Plus que la vérité sur le tueur, Gibbs va également finir par aborder de front ses problèmes avec Vance et tout commence petit à petit à prendre forme. Cette fin de saison a été préparée sur la durée, ce qui fait que cet épisode a de quoi appuyer ses développements avec des révélations qui apportent des twists intéressants à toute l’affaire et qui nous annoncent un final électrisant.

Swan Song est aussi construit autour d’une mort, celle d’un personnage que l’on connait depuis longtemps et qui obtient ici une sortie qui ne passera pas inaperçue et qui ajoute aux évènements une dose d’émotions importante. Il est presque dommage que son identité ne soit révélée qu’avant la toute dernière ligne droite, car c’était un mystère qui n’en était pas réellement un au vu de la forme qu’adopte la narration de l’épisode. En tout cas, c’est écrit avec de la retenue afin de nous montrer les choses de la manière dont Gibbs les perçoit, ce qui fait que les silences ont plus de force que les mots et que l’on ne tombe pas dans le sentimentalisme gratuit.

Pour boucler un épisode qui est déjà assez chargé sur tous les plans, on nous offre une ultime pointe de suspense avec une scène possédant une tension qui n’aurait pas pu être plus importante – d’où l’utilisation du cliffhanger pour nous rendre impatients.

Malgré le fait que cet épisode sert en premier lieu à déblayer le terrain pour le season finale, Swan Song dépasse cela en nous délivrant une histoire dotée d’une force émotionnelle indiscutable, et qui va indéniablement s’inscrire dans les annales du show.