NCIS – Till Death Do Us Part (9.24 – Fin de saison)

16 Mai 2012 à 11:40

Le directeur Vance a disparu, kidnappé par Harper Dearing. Tout le NCIS s’active pour le retrouver. Quand il refait surface, de nouvelles preuves mènent Gibbs plus proche de leur ennemi.

Fin de saison oblige, les enjeux sont importants et, comme souvent avec NCIS, on nous laissera sur un cliffhanger. Avant d’en arriver là, on continue la chasse à l’homme, Harper Dearing étant toujours dans la nature.

Avec un tel ennemi, les agents du NCIS ont de quoi être inquiétés et les scénaristes jouent plus là-dessus qu’autre chose. Ils ne prennent même pas le temps de justifier la mascarade du précédent épisode dont la conclusion était tombée plutôt à plat. Pourquoi Dearing a-t-il piégé son ancien collaborateur ? Probablement parce qu’il est un redresseur de torts un peu particulier, ou simplement parce que l’équipe créative de la série aime juste accumuler les fausses pistes uniquement dans le but de gagner du temps jusqu’à la conclusion de la saison.

C’est un peu ce qui se passe ici dans ce Till Death Do Us Part durant lequel il est difficile d’oublier que tout peut arriver à n’importe quel moment, puisqu’on nous le répète d’un bout à l’autre. C’est beaucoup de trop teasing, surtout que l’on est familier avec la série et on peut dès lors s’attendre à ce que tout ceci se termine par un terrible cliffhanger. Difficile donc d’être surpris.

Cela dit, certains détours ne sont pas intéressants. Celui concernant la vie privée du Dr Ryan n’est pas mauvais, même s’il aurait grandement profité d’une introduction en aval – ce qui aurait enlevé l’aspect trop commode de ce retournement de situation. Le retour de Jonathan Cole est également bien pensé, bien qu’introduit de façon légèrement poussive, ce qui n’enlève rien au fait qu’il est appréciable que tous les points soient reliés à ce niveau. La grande intrigue de la saison a eu un début explosif et une fin qui l’est tout autant, mais a souffert d’un milieu des plus pauvres que ce retour aide à légèrement corriger.

Cela dit, globalement, Till Death Do Us Part délivre indéniablement tout ce que l’on pouvait en attendre. C’est une bonne chose, car le rythme est soutenu, autant que la tension qui ne se relâche pas. Par contre, avec un méchant comme Dearing, il aurait été appréciable qu’il y ait plus de surprises, car si on excepte la dernière image tragique de l’épisode, ce season finale joue tout de même beaucoup la carte de la sécurité et finit par ressembler à une grosse introduction pour la prochaine saison plus qu’à une conclusion de l’actuelle – et c’est un peu dommage.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link