NCIS – Toxic (6.21)

Alors qu’Abby est mystérieusement réquisitionnée par le FBI, l’équipe de Gibbs enquête sur un Marine qui planifiait un kidnapping, mais qui est mort avant de le commettre.

Cette semaine, un Abby Épisode. Mais pour être plus précis, nous voilà avec deux storylines qui vont, sans surprise, se réunir et, donc, Abby est au cœur de tout ça.

On commence avec la découverte d’un corps, celui d’un Marine qui n’était pas blanc comme neige, au contraire. Une enquête en apparence traditionnelle, mais qui va se compliquer quand sa dernière activité de kidnappeur professionnel va être mise à la lumière du jour.

C’est là que tout se rassemble, car la victime du criminel n’était autre que l’homme qu’Abby doit remplacer dans un labo secret qui a pour but de découvrir comment guérir des militaires mourants.

Tout est assez bien scindé. D’un côté, Abby travaille à ses recherches, tandis que l’équipe essaie de mettre la main sur le scientifique porté disparu. Les enjeux sont par contre plutôt flous, car l’image est loin d’être complète, ce qui va servir à alimenter les rebondissements soigneusement induits pour nous faire tenir en haleine jusqu’au bout.

Pour un Abby Épisode, il est appréciable de ne pas voir la concernée se retrouver en danger de mort imminent, même si, à un moment, on nous a fait croire que c’était le cas. Cela aurait été un peu redondant. En fait, je trouve que la scientifique n’excelle pas trop quand elle sort de son labo, donc, l’idée de la mettre dans un autre est plutôt bienvenue et permet de la laisser évoluer dans un environnement qu’elle domine.

Bref, l’épisode est assez bien pensé, même si la partie investigation de Gibbs manque parfois un peu d’énergie. Il y a des détours un peu trop longs qui sont là pour faire gagner un peu de temps.

Dans l’ensemble, l’histoire bénéficie de bonnes idées qui sont complétées avec des banalités pour nous donner un résultat perfectible, mais quand même convenable.