psych.jpg

Le capitaine Connors, ancien coéquipier d’Henry Spencer , qui a des problèmes de santé, vient avec sa fille Trish à l’agence Psych pour demander de l’aide à Shawn et Gus. Ces derniers se voient donc confier la mission d’aider le Capitaine Connors à retrouver qui a été tué et qui a tué. Il sait qu’il a résolu l’affaire mais il ne se rappelle ni de l’un ni de l’autre.

On reprend là où on nous avait laissé : nulle part ! Et oui, Psych est une de ses séries stand-alone et on ne va pas se plaindre. La police est peu présente et j’avoue que j’aurais aimé voir un peu plus Lassiter, détective némesis de Shawn, mais l’épisode est bien mené, et on ne tourne pas autour du pot.

Dès le début, on relie l’enquête de Shawn et celle de Juliet et Lassiter, qui de toute façon ne sera pas développé. Si on ne reprend pas dans le pur fun que les derniers épisodes nous avaient offert, le niveau de base est bien atteint et la bonne ambiance générale est présente, entre deux scènes où Shawn met Gus en mauvaise posture. Je me demande même si ce n’est pas l’épisode où il raconte le plus de bobards tellement il les aligne.

Au final, on n’en oublie presque l’enquête qui pourtant mène son bout de chemin et ne se révèle pas d’une évidence, quoique… La série aime accuser les femmes, c’est un détail non négligeable.
Une bonne reprise pour Psych, toujours aussi drôle, et qui devrait continuer sur cette voie là sans trop de problème.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire