Alex se voit confier sa première mission réelle. Elle doit tuer sa cible pour devenir un véritable agent de la Division. Elle planifie son attaque avec Nikita, mais Birkhoff découvre le logiciel caché dans son système et sait que Nikita va intervenir durant la mission.

Le concept de base de Nikita a commencé à montrer quelques faiblesses et il semble que les scénaristes en ont pris conscience et ont décidé d’emmener la série vers sa prochaine étape, ce qui promet un certain renouveau après la pause de fin d’année.

Pour qu’on arrive là, il faut, en quelque sorte, couper les ponts avec tout ce qui représente les routines de la série. Cela commence par Alex qui se voit offrir l’opportunité de devenir agent actif. Pour ce faire, il faut qu’elle tue, qu’elle arrive à bout d’une mission.

Bien entendu, Nikita fait partie du plan et c’est l’occasion de remonter aux évènements qui ouvrirent le pilote. Une façon de boucler une suite de flashbacks laissée en suspens et qui recélait encore quelques pièces indispensables pour nous révéler les véritables limites du caractère d’Alex et ce qu’elle va devoir surmonter ici.

Les choses ne vont pas vraiment tourner en accord avec le plan et cela nous ramènera à la Division pour véritablement conclure ce qui, de ce côté-là, se devait également d’être terminé.

L’épisode possède donc un certain nombre de twists qui jouent avec notre connaissance de la série afin d’amplifier les moments de danger pour Alex et Nikita, et pour apporter une couche émotionnelle concrète qui joue, une fois de plus, sur ce qui motive Nikita en premier lieu. On revisite ainsi qui elle est et ce qu’elle est devenue avec, en plus, l’ajout du point de vue de la Division qui tend à brouiller l’ensemble pour pousser à une réflexion sur la place de chacun dans ce qui se passe et sur la légitimité des décisions prises.

Pour Alex, cela se joue à un autre niveau, mais l’émotion sera également là. La finalité est clairement de la conforter dans ses positions et de lui offrir des motivations encore plus fortes, tout en la faisant – d’une certaine manière – mûrir afin qu’elle puisse assumer sa nouvelle place d’agent actif.

Dans tout ça, Michael est mis en retrait et c’est presque dommage, car lui offrir un face à face avec Nikita aurait certainement apporté une valeur ajoutée non négligeable, surtout depuis que ses positions sont on ne peut plus troublées.

Quoi qu’il en soit, cet épisode de mi-saison change réellement la donne et nous laisse présager une suite qui pourra potentiellement emmener la série assez loin si les opportunités posées sont convenablement saisies.