Owen revient vers Nikita après avoir rendu publique une opération de la Division. Un agent de la CIA est envoyé pour servir de bouc-émissaire pour Percy. Nikita va alors tenter d’interférer.

Owen est de retour, presque plus tôt qu’on aurait pu le croire. Sa précédente disparation avait laissé des portes ouvertes pour la suite, et il semble qu’il se soit vu attribuer le rôle du complice ponctuel qui devrait réapparaitre à chaque fois qu’une boite noire sera en vue, ou, du moins, dès que l’on touche de près ou de loin au sujet.

Les fameuses boites noires sont donc au cœur de l’épisode, mais il n’est pas question d’en trouver une. En effet, Owen a provoqué une crise et un bouc émissaire a été désigné par Percy. Nikita va alors tenter de sauver la cible, un dénommé Ryan, agent de la CIA idéaliste qui est sur la piste de la Division.

Ce dernier semble être prévu pour devenir récurrent et ça ne serait pas du luxe, car Nikita a sérieusement besoin d’alliés. Cela dit, pour le moment, le jeune agent a de l’ambition, mais sa peau ne vaut pas grand-chose.

Avec Owen et Nikita, on a une dynamique qui a un peu évolué, jouant légèrement sur la comédie, mais gardant toujours en priorité l’action rapide, discrète, et effective, bien qu’Owen préfère l’attaque frontale pour un nettoyage plus direct. Le duo fonctionne en tout cas assez bien et l’évolution de leur association laisse présager de futures rencontres intéressantes.

En attendant, ils vont dans la jungle et délivrent l’action nécessaire à appuyer une intrigue simplement montée, mais quand même efficace. Il est clair qu’il s’agissait surtout de reconnecter certains points afin de pouvoir faire avancer l’histoire de la série en se reposant sur des bases confirmées.

Du côté des locaux de la Division, l’affaire des boites noires trouve un peu plus sa place, mais l’implication d’Alex est trop forcée pour nous fournir un point de vue extérieur sur ce qui se passe. En tout cas, si Jaden se montre encore un peu plus présente, elle n’aide pas à rendre digeste le suspens qui est installé. La jeune femme peine vraiment à confirmer sa place dans le paysage.

En parallèle, Birkhoff a le droit à un peu d’attention, de quoi le sortir de sa zone de confort habituelle et de l’impliquer un petit peu plus dans les plans de Percy. L’informaticien se révèle moins sûr de lui quand il se retrouve avec un de ses pairs et cela n’est pas inintéressant, même si le personnage mériterait probablement un peu plus afin de ne pas juste retourner dans ses routines. Cela dit, sa place est bien définie dans la série et il n’est pas celui qui gagnerait le plus à être nuancé dans ses positions, bien qu’il ferait un allié solide.

Dark Matter nous sert donc du Nikita en bonne forme, la participation d’Owen aidant l’histoire à ne pas être trop formatée. Le divertissement est là et l’épisode possède également une touche de gravité qui lui permet de ne pas perdre sa voie.