Nikita – Dead Drop (2.21)

avatarun article de :
publié le :
7 mai 2012 à 9:09
votre opinion :
2 commentaire

Nikita 2x21

Quand le plan de Percy pour acquérir l’arme nucléaire s’accélère, Ryan décide qu’il faudrait demander de l’aide au directeur de la CIA, Morgan Kendrick. Nikita y est fermement opposée et est surprise de voir Michael prendre le parti de Ryan. Pendant ce temps, Sean est blessé par un des hommes de Percy, ce qui déstabilise Alex.

En cette fin de saison, la série joue plus que jamais sur la dynamique de groupe et l’idée que Nikita a réuni autour d’elle une vraie famille. Cela n’augure rien de bon pour la suite, étant donné que Nikita n’est pas connue pour nager dans le bonheur. C’est d’autant plus inquiétant que Percy continue sa chasse au nucléaire, même si ses motivations restent – elles – toujours aussi obscures.

publicite

En attendant, cet épisode continue d’illustrer cette dimension familiale. C’est certes moins percutant que la semaine dernière, avec l’épisode spécial Birkhoff, mais cela permet d’approfondir toujours plus le personnage de l’héroïne, et ce, avec un réel sentiment de continuité.

Ainsi donc, l’idée d’un partenariat avec le gouvernement est de nouveau d’actualité, puisque Ryan Fletcher est de retour. Ne nous posons pas trop de questions quant aux raisons de son absence, Ryan a depuis longtemps pris l’habitude d’apparaître et de disparaître au gré des besoins scénaristiques. Ici, Nikita refuse une quelconque association avec le gouvernement, celui-ci lui ayant toujours été défavorable.

Il semblerait néanmoins que cela soit la suite logique dans la lutte contre la Division, surtout au rythme où l’équipe s’agrandit. L’idée avait déjà été engagée avec feue la mère de Sean, puis les auteurs avaient fait marche arrière. Ceux-ci ont bien fait d’attendre, car Morgan Kendrick, le directeur de la CIA, se montre bien plus sympathique que ne l’était la sénatrice Pierce. Et, comme le fait remarquer Nikita, elle n’était pas non plus ce que l’on peut appeler une femme honnête.

Comme je le disais plus haut, en plus de faire avancer l’intrigue générale, Dead Drop se penche de nouveau sur la psyché de Nikita. La louve solitaire n’est pas encore parfaitement rodée au travail en équipe, ce qui se traduit par une attitude autoritaire, sans concession. Mais sa rencontre avec Kendrick va justement lui permettre de revoir ses préjugés et d’évoluer. Encore une fois, c’est toute cette complexité qui fait de Nikita un personnage intéressant que l’on aime voir explorer. Tout ceci met d’autant plus en valeur son attachement à sa famille d’adoption.

De son côté, Alex se retrouve à jouer les infirmières pour Sean, blessé au combat. Sous l’œil amusé et complice de Birkhoff, la romance continue de grandir. Cette histoire d’amour est finalement convaincante, car elle se sera construite sur la longueur, et que leur relation est avant tout basée sur un respect mutuel. Il faut aussi dire que le jeune homme est beaucoup plus drôle lorsqu’il est sous morphine. Sa convalescence est aussi un prétexte bien commode pour nous montrer Dillon Casey torse nu pendant 40 minutes. Quant à elle, Maggie Q nous refait le coup du maillot de bain, dans une séquence à placer au panthéon des nombreux moments sexy de la série.

En résumé, Dead Drop continue dans la lancée de cette fin de saison 2. Le parcours accompli depuis le début de la série fait que l’héroïne solitaire travaille désormais en équipe. Cette dynamique familiale est clairement devenue un des enjeux majeurs du combat de Nikita, tout autant que sa quête de vengeance. Ceci devrait rendre les deux derniers épisodes riches en émotions.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
106 queries. 0,724 seconds.