Trois ans après avoir disparue de la circulation, Nikita refait surface et les agents de la Division se lancent à ses trousses. Michael accueille une nouvelle recrue à la Division, Alex, qui découvre qu’elle est destinée à devenir une tueuse.

The CW change légèrement de ton avec cette nouvelle série Nikita qui, contrairement à la canadienne La Femme Nikita, n’est pas une adaptation du film, mais sert de sorte de suite à cette précédente série – dans un sens.

On part du principe que Nikita s’est enfuie suite à la mort de l’homme qu’elle aimait. Une histoire très classique pour le genre qui fournit les motivations nécessaires pour justifier en partie les agissements du personnage, tout en restant suffisamment anecdotiques pour offrir de l’espace à plus de développements.

Ce premier épisode va donc nous faire rencontrer la nouvelle Nikita, interprétée par Maggie Q, ainsi que l’univers de la Division et quelques-unes des recrues, car en plus de suivre le comeback explosif de la tueuse, on assiste à l’intégration d’une future, Alex. C’est un peu comme si l’histoire se répétait et on doit attendre pour voir s’il va y avoir des différences. L’attente sera courte, car l’épisode va offrir à Alex l’opportunité d’affirmer sa propre route sans trop trainer.

Quoi qu’il en soit, ce pilote ne perd pas de temps, enchainant avec parfois un certain manque de finesse, les éléments d’exposition. Le plan de Nikita prend forme sans tarder et juste quelques sous-entendus laissent apparaitre une image plus large, notamment au sujet de ce qui se trame réellement à la Division. Du matériel qui devrait être développé pour apporter des enjeux plus importants et potentiellement plus prompts à fournir de la nuance que la vengeance.

Le tout se fait avec des scènes d’actions efficaces et une dose de charme qui parait souvent accessoire. L’ensemble possède un rythme soutenu, mais surtout, est légèrement trop chargé pour un épisode de cette durée. Pour compenser, les scènes sont courtes et ce qu’on doit retenir est bien mis en évidence.

Cela dit, ce pilote fait exactement ce qu’il devait faire, en posant des bases qui paraissent prometteuses pour le développement futur de l’histoire. Ajoutons que The CW ne semble pas avoir poussé pour imposer sa touche, offrant à Nikita une sobriété qui lui sied bien. À dire vrai, ce pilote aurait très bien pu arriver sur NBC ou la FOX.

Au final, ce premier épisode donne ce qu’on pouvait espérer avoir avec, en plus, quelques twists bien pensés qui semblent vouloir faire des promesses. À voir s’il y a vraiment l’ambition nécessaire pour les appuyer.