Suite à la destruction de la boite noire de Londres, Percy veut contrôler les gardiens restants. Michael est affecté à la surveillance d’une gardienne qui a quitté son rôle pour devenir une mère de famille. Nikita va la protéger. Alex reçoit la visite de Jaden.

À ce stade de la saison, il y a deux grosses histoires en développement, celle des boites noires, et celle d’Alex qui rêve de fuite. Alors que l’on aurait pu croire que la seconde avait été réglée dans le précédent épisode qui nous laissait penser que la jeune femme voulait rester active parce qu’il y avait quelque chose de bon à sauver dans la Division, la voilà qui replonge dans ses rêves de liberté, et elle va pousser sa mentor à réfléchir sur son futur.

Que feront Michael et Nikita quand tout se finira bien pour eux ? Aucun des deux ne s’est posé la question, mais le combat progresse et la fin ne parait plus si éloignée que ça dorénavant. Pour les aider à explorer les possibilités d’un avenir en commun, le duo se retrouve une nouvelle fois à chasser une boite noire et à affronter un gardien.

Une gardienne, plus précisément, et celle-ci va nous rejouer un classique de la série qui commence déjà à être usé : elle a trouvé l’amour et une vie de famille pour aller avec. Il ne va donc pas lui falloir beaucoup de temps pour rejoindre les rangs de la rébellion, car elle veut survivre.

De ce côté-là, on ne peut pas dire que l’épisode se montre très original. Pire, les complications sont éludées et on ne saura jamais comment Michael est parvenu à justifier auprès de Percy ce qui s’est passé. Cela dit, la storyline est efficacement agencée et le couple Michael/Nikita fonctionne de mieux en mieux, aidé ici par le fait qu’ils se questionnent justement sur ce que l’avenir leur prépare.

Du côté d’Alex, le futur est compliqué. Cette implication constante de Nathan n’arrange rien, car le personnage n’est là que pour servir un but précis et ne réussit pas à prendre une dimension nécessaire pour dépasser cela. Pour pimenter l’histoire, Jaden, fraichement nommée agent de terrain, vient rendre une visite à sa collègue. Et c’est à partir de là que l’épisode va trouver un véritable intérêt, allant bien plus loin qu’on aurait pu le croire à ce niveau de la série.

Donc, une fois de plus, Nikita va finir par surprendre en entrainant son histoire vers l’avant et sans détour. Une excellente façon de lancer la fin de saison, même si le reste de l’épisode souffre d’être légèrement trop conventionnel et mécanique dans son déroulement. Glass Houses veut parler de l’avenir des personnages et n’hésite pas à dépasser la théorie et à forcer le destin pour capter l’attention du spectateur. Et ça fonctionne.