Nikita reçoit la visite d’Owen qui lui annonce qu’il est sur le point de trouver l’un des gardiens des boites noires. Alex doit interroger Jaden après une mission qui a échoué, mais cette dernière va dire des choses qui vont pousser Amanda à se focaliser sur Alex.

Owen est de retour. Nous l’avions quitté la dernière fois après la destruction d’une boite noire. Il se dirigeait vers Londres pour mettre la main sur la suivante. Cela dit, les choses ont quelque peu changé depuis ce moment-là. D’un côté, Nikita a un nouvel allié en la personne de Michael, et de l’autre, Owen semble plus paranoïaque que jamais, en plus d’être rongé par la culpabilité venant de ses crimes passés.

Ici, l’utilisation de Michael sera avant tout destinée à justifier beaucoup de choses, dont la découverte de l’emplacement de la boite noire et de son gardien. Malgré ça, il va être présent pour protéger les arrières de ses nouveaux associés et cela apporte une nouvelle dynamique qui laisse une impression un peu étrange, comme si quelque chose ne tournait pas rond. Il est clair qu’un temps d’adaptation est nécessaire et peut-être que la série va un peu trop vite du côté de l’installation de Michael dans sa nouvelle position.

Il faut aussi dire qu’Owen ne facilite pas la tâche, imposant une résistance générée en grande partie par son état de manque. On apprend ainsi que les gardiens sont traditionnellement dépendants d’une consommation de drogues qui améliorent leurs capacités physiques. Owen étant arrivé au bout de ses réserves, il devient incontrôlable. Mélangez cela avec son état psychologique naturellement peu stable, et il se présente comme une véritable bombe à retardement.

L’épisode va baser une grosse partie de son suspens là-dessus, présentant Owen comme un électron libre qui peut tout ruiné, voir même qui pourrait blesser Nikita, ou pire. Le tout se mélangeant avec une bonne dose d’action entretenue grâce à Ray Park qui incarne un gardien plutôt impressionnant et résistant dans son genre.

Pour contrebalancer, et offrir à Alex sa storyline, nous replongeons dans un interrogatoire mené par Amanda. Celle-ci n’est toujours pas allée de l’avant, persuadée que les secrets d’Alex sont dangereux. Ici, une opportunité lui est donnée – un peu grossièrement – pour creuser davantage le sujet. Il est un peu dommage que ça laisse un sentiment de déjà vu, car il y a quand même une petite dose de tension qui est bien utilisée. Avec cette série, on peut s’attendre à des rebondissements à tout moment désormais, et Alex en tire ici profit. Avec sa situation à la Division qui semble de plus en plus fragile, il apparait qu’elle va devoir rapidement aller de l’avant maintenant, ce qui pourra probablement lui offrir du matériel scénaristique un peu plus conséquent – espérons-le.

Globalement, Into The Dark rencontre quelques difficultés à équilibrer tous ses éléments. Entre de nouvelles dynamiques, d’anciennes qui faiblissent, et une volonté d’entretenir le suspens et l’action en continu, l’épisode est chargé et tout n’est pas concluant. Cela dit, ce qui fonctionne est suffisant pour délivrer ce que l’on pouvait attendre de l’histoire, même si celle-ci se montre un peu trop timide au niveau de ses conclusions.