Nikita vient en aide à une journaliste qui est en train d’essayer d’exposer une conspiration impliquant la Division et l’un de ses clients. Percy suspecte Birkhoff d’être la taupe et va l’envoyer voir Amanda pour qu’elle l’interroge.

Pour la troisième fois, Nikita va interférer dans les affaires de la Division. Et comme on nous l’a montré, Percy n’est pas stupide et il décide de trouver la taupe. Birkhoff est le suspect idéal et fait une bonne diversion. Cela dit, la pression devient de plus en plus importante pour Alex et c’est une bonne chose que la série joue sur ce point, évitant ainsi de plonger dans le ridicule, car la jeune recrue ne peut pas décemment continuer à faire ce qu’elle fait sans que personne ne se pose de questions. Ceci reste tout de même un problème en développement.

Pour le moment, Nikita récupère Jill, une journaliste enthousiaste et inconsciente qui va se retrouver au cœur de l’affaire qu’il aurait fallu éviter. Ensemble, les deux femmes vont rechercher celui qui a les preuves, non pas pour faire tomber la Division, mais son client. La mise en place est assez bien argumentée pour justifier ce qui se passe, suffisamment en tout cas pour que l’on puisse accorder plus de temps à la Division et à son fonctionnement.

De plus, Thom et Jaden ont le droit d’être un peu plus utilisés aux côtés d’Alex, et ce n’est pas une mauvaise chose. Nous n’en sommes qu’au début de la série, mais il est clair qu’il y a légèrement trop de personnages et que les compagnons de route d’Alex sont avant tout là pour tenter de crédibiliser l’environnement, mais ne paraissent pas en position pour véritablement prendre de l’ampleur. Pour le moment. Cela pourrait changer, car si Alex est destinée à rester infiltrée, il devrait y avoir le temps pour lui créer une place définitive dans la vie des personnes qui vivent avec elle.

Sur un plan général, Kill Jill délivre la dose d’action et de suspens qu’on attend de la série. Cela n’empiète pas sur le développement de son univers et il est évident que l’on veut nous mener quelque part. La formule actuelle du show pourrait bien légèrement évoluer, car la maintenir intacte tout en essayant de rester cohérent semble difficilement faisable. On peut même se demander si Nikita ne va pas devenir un frein en restant dominante, car la partie se déroulant à la Division possède un potentiel bien plus concret pour le moment

En tout cas, le niveau est maintenu et un rythme de croisière semble se confirmer, ce qui, vu l’état actuel de la série, n’est pas une mauvaise chose.