Nikita – London Calling (2.08)

12 Nov 2011 à 17:38

Michael va à Londres pour rendre visite à Cassandra et son fils Max. Il découvre rapidement que la jeune femme est menacée par le général Tupelov, et Nikita arrive à la rescousse. Pendant ce temps, Alex reçoit une offre tentante de la part de Percy qui pourrait lui donner les ressources nécessaires pour éliminer Semak.

Nikita et Michael n’auront pas passé beaucoup de temps dans leur nouveau QG, magnifiquement baptisé Nikita Incorporated par Birkhoff. En effet, cette semaine, c’est direction Londres pour le couple qui part une fois de plus secourir Cassandra. Les progressions de l’épisode précédent sont donc mises entre parenthèses au profit de la biélorusse. Et si le fil rouge n’avance pas, les personnages eux gagnent en épaisseur.

Ainsi, Michael commence à faire connaissance avec son fils, Max. Nikita a raison de s’inquiéter, car avec une bouille pareille, difficile de ne pas s’attacher. Tout le conflit réside alors dans le fait que Michael a déjà perdu une famille et qu’il n’est pas dans son tempérament de laisser passer une seconde chance. Si Michael ne voit pas cela comme un dilemme irréconciliable, Nikita lui fait comprendre qu’elle n’a pas sa place dans l’équation. Une scène qui ne manquera pas d’attrister même les cœurs les plus durs à cuire.

Mais avant d’en arriver là, Cassandra est de nouveau en danger. Pour le meilleur ou le pire, elle passera ensuite de perpétuelle demoiselle en détresse à agent du MI-6 sous couverture. Autant cela donne une dimension plus intéressante au personnage, autant cela discrédite grandement tout ce qui a pu lui arriver par le passé.

Si l’intrigue en elle-même manque donc de consistance, l’action est toujours au rendez-vous. De ce point de vue là, la série n’a pas à rougir. On retiendra en particulier l’affrontement au beau milieu de la campagne anglaise.

Du côté de la Division, Amanda a semble-t-il pris ses congés. Quand la rousse n’est pas là, Percy danse. Et là, cela commence à devenir quelque peu poussif. Encore combien de temps Alex va-t-elle se laisser manipuler aussi effrontément ? Une fois encore, la jeune femme s’exécute sans sourciller et enclenche une mission dormante. Percy est peut-être un génie du mal, mais il n’a pas trop à se forcer non plus. Même Sean n’y croit pas, c’est pour dire.

Au passage, le jeune homme met en application son plan diabolique : séduire Alex pour que sa maman le laisse quitter la méchante Division. Vu son succès (un baiser sur la main), il est encore là pour un moment.

London Calling est donc un cran en dessous du niveau moyen de la saison. Mis à part le travail fait sur le personnage de Michael, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Ce n’est pas désagréable à regarder, on a juste l’impression d’avoir déjà tout vu, et il n’y a pas si longtemps de surcroit. Heureusement, et comme à son habitude, Nikita ne manque pas sa sortie. Ainsi, il va être intéressant de voir comment le nouveau statut du couple phare va affecter la dynamique de la série.

Tags : Nikita moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires