Nikita

nikita 105 Nikita   The Guardian (1.05)

Vendredi 8 octobre 2010 à 11:59 | 0 commentaire | | | |

Nikita – The Guardian (1.05)

 Nikita   The Guardian (1.05) Nikita   The Guardian (1.05)par .

En plein milieu d’une opération d’envergure, Percy quitte précipitamment la Division. Alerté, Nikita se renseigne et découvre rapidement qu’un agent inconnu a pris contact et pourrait être en possession d’une des boites noires.

Les fameuses boites noires de Percy existent bien et il semble qu’elles sont protégées par un gardien. Ici, un dénommé Owen qui va se retrouver prit malencontreusement dans un braquage de banque qui le forcera à sortir de l’ombre. Nikita va forcément sauter sur l’occasion pour venir s’en mêler.

publicite

À ce niveau, nous avons déjà exploré un peu du passé de Nikita, de celui d’Alex, et le fonctionnement de la Division. Il est donc normal de commencer à jouer avec les éléments clés qui ont été posés. Avant de faire tomber Percy, Nikita doit trouver des boites noires. Tout ceci était un peu conceptuel jusque-là, car personne ne savait vraiment si les fameuses boites étaient réelles ou non.

Il se trouve qu’elles le sont et qu’elles offrent ainsi une excuse pour justifier le fait que Nikita se retienne de juste tuer son ancien boss. Et c’est une bonne chose de renforcer de cette manière les motivations des uns et des autres tout en posant des enjeux concrets, même si on peut se demander ce qu’Owen devait faire avec cette boite – pourquoi la sortait-il de la banque ?

En tout cas, cela crée le contexte idéal pour délivrer une bonne dose d’action, le fameux Owen étant un adversaire impressionnant quand il commence à se battre. Malgré ça, son histoire et ce qui le mettra en position de possiblement rejoindre Nikita ne sont pas très originaux. Certes, le destin d’Emily, la charmante voisine prise d’amour pour Owen (et vice-versa), peut prendre par surprise, mais cette façon de calquer sur l’histoire de Nikita est quelque peu paresseuse.

Les véritables prises de risques sont du côté où les combats sont moins violents, à la division. Alex qui s’infiltre dans le bureau de Percy, c’est une dose de suspens facile, mais Thom en tirera un bénéfice, protégeant sa jeune compagne, et sortant ainsi de sa passivité. Il est, avec Jaden, coincé dans une boucle scénaristique et la seule façon de l’en extirper est de le connecter avec Alex de manière plus prépondérante. C’est la route qui semble choisie, reste à voir s’il va rester dessus ou non. Cela dit, quand je disais « prises de risques », c’est plus pour Michael et Birkhoff que je parlais, pour le premier tout particulièrement. Depuis que Nikita a commencé à l’encourager à poser des questions, il ne parait plus pouvoir s’arrêter, ce qui va l’emmener dans le bureau de Percy afin de découvrir plus sur ce qui se trame. Les mystères dans les murs de la Division franchissent de nouvelles barrières qui montrent qu’il y a une direction déjà bien pensée pour l’évolution des personnages. Une bonne chose pour une série qui pourrait aisément se retrouver enfermée dans ses routines sans cela.

Au final, cet épisode se révèle tout de même assez mécanique dans son déroulement, mais les thématiques de l’histoire possèdent un potentiel intéressant pour la suite, à défaut de ne pouvoir délivrer plus pour le moment.

N.d.A : Sympathique cameo de Stan Lee à environ 7 minutes dans l’épisode.

Partager cet article

publicite
62 queries. 0,837 seconds.