Nip/Tuck - Alexis Stone (6.06)

Erica arrive en ville pour analyser Sean, suite à sa tentative de suicide, et annonce qu’elle souhaite récupérer la garde d’Annie et Connor. Mike annonce à Christian qu’il a demandé à Kimber de l’épouser. Christian noie son chagrin avec une serveuse qui s’avère être un transsexuel.

Après le petit bijou de la semaine dernière, il était évident que cet épisode serait forcément moins réussi et pourtant la série réussit à délivrer un épisode solide qui évite les travers empruntés ces dernières années.

Sean a donc clairement essayé de se suicider avant de changer d’avis en pensant à ses enfants. Mais pour Erica, son ex-belle-mère et éminent psychiatre, l’état de Sean l’empêche de remplir ses fonctions de père de famille. Julia ne trouve pas grand-chose à redire jusqu’à ce que sa mère lui reproche également d’avoir failli à ses devoirs. N’importe quel psy encouragerait la famille McNamara à entamer une bonne thérapie de groupe, mais Mamie Erica a une meilleure idée en tête : garder les mômes pour elle.

C’est que mamie se fait vieille, à l’image de Vanessa Redgrave, et qu’elle aimerait bien pouvoir donner à son jeune amant italien (Gilles Marini, décidément très en vogue) les enfants qu’il désire et que, grand âge oblige, elle ne peut lui donner. Les cougars ont trouvé leur reine ! La vieille peau, mère monstrueuse, va jusqu’à chercher l’appui de Matt en prison en lui demandant de témoigner contre ses parents. Si le but ultime de la série est de réunir la famille McNamara, lui opposer un ennemi redoutable qui vient de l’intérieur est certainement une bonne idée. D’ailleurs, Sean et Julia ne tardent pas à faire front commun pour lutter contre l’horrible grand-mère. L’intrigue est comme toujours légèrement tirée par les cheveux, surtout du côté d’Erica et de son nouveau mari, mais au royaume de Nip/Tuck, elle n’est finalement pas si absurde que ça.

Pendant ce temps, Christian cherche à oublier Kimber, sur le point d’épouser Mike. Ce qui veut dire de l’alcool et du sexe. Mais lorsque sa dernière conquête le fout à la porte après une partie intense de jambes en l’air, Christian s’interroge et s’en ouvre à Liz. La scène est amusante, surtout que Liz insiste pour redevenir la confidente, rôle qu’elle n’est évidemment pas prête à assumer. Dans un rebondissement (qui n’en est pas vraiment un pour tous ceux qui se souviennent de Candis Cayne dans Dirty Sexy Money), sa conquête d’un soir s’avère être un transsexuel et, bien évidemment, elle a besoin des services du Dr Troy.

La série a toujours été fascinée par les questions de genre et d’identité sexuelle, elle le prouve une fois de plus avec le cas d’Alexis, un homme devenu femme qui souhaite redevenir homme. Pour le coup c’est nous qui sommes intrigués. La virilité de Christian en prend un coup, jusqu’à ce que Kimber, qui s’est récemment acheté une âme, lui fasse comprendre qu’il ne s’agit pas de lui et que se montrer altruiste serait un changement appréciable. Contre toute attente, la relation qui se crée entre Christian et Alexis est étrangement attachante, entre attirance et fascination. Les opérations et les différentes phases psychologiques qui en découlent sont traitées avec une telle rapidité que cela en est frustrant.

De son côté, Kimber réalise – enfin ! – qu’elle est toujours amoureuse de Christian. La révélation n’est pas vraiment une surprise. Nip/Tuck amorce la réunion de son couple terrible et superficiel, reste à savoir si les sentiments de Christian sont plus qu’une jalousie de propriétaire.

Un nouveau bon épisode pour Nip/Tuck, cela en est presque surprenant. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, la série a encore quelque chose à dire et vu que c’est sa dernière saison, c’est tant mieux.

avatarUn article de .
0 commentaire