Jim arrête un cambriolage, et George le prévient avant l’arrivée de la police, endossant ainsi le rôle du héros et créant quelques frictions dans son amitié avec Jim. Stephanie et Katie connaissent aussi leur première dispute après que Daphne a exposé ses doutes sur Will à sa mère.

Avant de partir en vacances, No Ordinary Family va nous fournir un épisode plus riche qu’à l’accoutumée, parvenant sympathiquement à jouer sur quasiment tous les tableaux : celui des pouvoirs, du relationnel et de la mythologie de la série.

Pour ce faire, on nous sert des intrigues explorant la relation du super héros et de son sidekick, tout particulièrement pour Jim et George, ayant véritablement besoin d’être ensemble pour fonctionner. Les frictions qui naissent ne sont pas aussi caricaturales que cela, et, à l’image de ce qui se passe du côté de Stephanie et Katie, c’est surtout le sidekick qui est mis dans une position plutôt sensible, amplifiant les intentions de son ami(e), qui ne veut finalement que leur bien.

Dans le cas de Jim, George est pris dans une mouvance médiatique après avoir été étiqueté héros. Au vu de sa profession, rien d’anormal à ce que quelqu’un exploite le filon. Pour le coup, une distance se crée, Jim étant convaincu que l’affaire du braquage qu’il a arrêté (et pour laquelle son ami prend tout le crédit) n’était que la mise en bouche pour un plan plus gros. Forcément, il a raison, mais se retrouvant seul, il va devoir compter sur le détective Cordero pour l’aider, ce qui n’est pas gagné. C’est l’occasion ainsi de changer un peu la dynamique avec le détective caricatural pour le faire tomber dans un autre stéréotype, celui de l’homme reconnaissant à outrance, après avoir découvert que Powell lui avait sauvé la vie. C’est ridicule, mais nous n’avons pas vraiment le choix, si ce n’est endurer les mauvais dialogues qui accompagnent cette idée. De toute façon, ce n’est que temporaire et à peine exploré, vu qu’il est évident que le duo Jim-George se reforme avant la fin.

Pendant ce temps-là, JJ est occupé à se faire une copine intelligente (et forcément mignonne)…Il  n’y a rien de plus à dire, si ce n’est que cela offre la possibilité à Daphne de prendre un peu le dessus, persuadé que quelque chose cloche avec Will, et nous savons qu’elle a bien raison. Nous avons là un entrecroisement d’intrigues, Daphne exprimant ses doutes à sa mère, qui va à son tour expliquer la situation à Katie, en même temps qu’elle se trouve confrontée au docteur Chiles.

Les deux histoires parviennent largement à monter le niveau de l’épisode, Will se montrant être une menace qui a du poids, tandis que Chiles oriente définitivement Stephanie dans une voie qu’elle se devra forcément d’explorer, surtout que le destin tragique du docteur ne peut pas être mis sur le simple accident. La naïveté ambiante de la série pourra assurément limiter les questionnements, autant que la nouvelle situation de Daphne, mais nous avons là du matériel qui se montre plutôt pertinent, avec The Watcher-Joshua ayant des motivations personnelles.

Ainsi No Ordinary Family parvient à tirer son épingle du jeu, réussissant à se montrer assez bien équilibré entre sa partie familiale et ses mystères liés aux pouvoirs. Un mélange qui permet à la série de nous laisser sur une note positive.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire