Once Upon a Time in Frozen

once upon a time in Frozen

L’univers de Once Upon a Time explore de nouveau un film d’animation à succès de Disney, sauf qu’il ne s’agit pas d’un classique, mais bien du dernier carton au box-office : Frozen – connu en France sous le titre La Reine des neiges. Cette décision créative relevait plus d’un opportunisme stratégique et cela fut payant au niveau des audiences de la série. Créativement parlant, de façon surprenante, ce fut aussi une bonne chose.

La Reine Elsa d’Arendelle (Georgina Haig) a donc fait son entrée à Storybrooke à la fin de la troisième saison et découvre cet étrange univers, laissant derrière elle une trainée littéralement glaciale. Cela dit, elle n’est pas la seule de son genre en ville, étant donné que l’on apprend sans tarder qu’une autre Reine des neiges (Elizabeth Mitchell) est également là et elle veut que tout le monde croie qu’Elsa est une source de problèmes.

Bien entendu, tout cela va rapidement nécessiter l’intervention de la famille Charming, puisqu’Emma et ses parents sont les héros et qu’ils doivent naturellement se battre pour sauver leurs sujets. Narrativement parlant, Once Upon a Time suit désormais encore et toujours la même route. La structure de ce début de saison n’est donc pas surprenante, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas des surprises.

Des mauvaises pour commencer, car une partie des personnages ne sert à rien et se trouve utilisée de manière grossière et parfois risible. Certains sont même uniquement là pour poser les bases de ce qui se déroulera dans la seconde moitié de la saison – ce qui arrive trop tôt.

Néanmoins, d’un côté plus positif, les nouveaux protagonistes sont assez enthousiasmants. Anna (Elizabeth Lail) en particulier, puisque la jeune sœur d’Elsa  apporte une fraicheur et une spontanéité qui donne un réel dynamisme aux flashbacks. Ceux-ci ont le mérite de raconter une aventure continue et indépendante, et non de simples anecdotes nous menant systématiquement à une révélation. L’histoire de ce début de saison avance ainsi à deux vitesses – et le point important est qu’elle avance. Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose.

Au niveau des thématiques de la série, un miracle se produit. Il est désormais question d’explorer l’idée que Storybrooke n’existe pas dans un univers manichéen où tout le monde est défini en étant soit gentil, soit méchant. Ironiquement, plus ces étiquettes sont utilisées et plus le propos est nuancé. En montrant que même les vilains peuvent devenir des héros et qu’être du bon côté ne veut pas dire qu’aucune mauvaise action ne peut être réalisée, les scénaristes de Once Upon a Time paraissent assumer le fait qu’il est temps de briser le statu quo qu’ils ont parfois stupidement entretenu.

Certes, tout apparait avant tout comme étant une façon de préparer le terrain pour la suite de la saison, mais si celle-ci continue d’explorer cet angle convenablement, l’ensemble pourrait nous délivrer le commentaire le plus pertinent que la série pouvait offrir sur les limites imposées par la vision Disney des contes de fées.

En attendant, Elsa et Emma se sont associées pour combattre un ennemi commun et, par la même occasion, elles ont justement suivi une idée basique de ce type d’histoire : elle devait apprendre à embrasser qui elles étaient réellement pour pouvoir surmonter les obstacles que la vie a mis sur leur chemin. Ce n’est pas original, mais les deux femmes forment un duo légèrement différent de ce que l’on nous sert d’habitude, ce qui est bienvenu. Malheureusement pour Hook, cela veut aussi dire qu’il était mis en retrait et, comme toujours, il hérite du pire matériel qui soit.

Comme dirait Regina, les héros gagnent toujours. La fin n’est donc pas surprenante, mais l’intégration des personnages de Frozen à l’univers Once Upon a Time a permis d’injecter un peu de sang neuf dans une série qui est de plus en plus étouffée par son concept de départ. La seconde moitié de la saison devrait s’occuper de briser quelques-unes des restrictions devenues obsolètes. Si tout se passe bien, les habitants de Storybrooke pourraient devenir un peu plus intéressants et peut-être même plus ouverts. Tout peut arriver quand il y a de la magie.

Once Upon a Time revient le dimanche 1er mars sur ABC.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link