Once Upon a Time, Saison 4 : Réécrire l’histoire (partie 2)

Once Upon a Time saison 4

La première partie de la saison 4 de Once Upon a Time avait fait la part belle à l’univers de La Reine des Neiges (ou Frozen). La présence d’Anna et Elsa dans le récit avait permis d’injecter un peu de fraicheur dans la série tout en préparant le terrain pour la suite.

S’intéressant toujours de près à la frontière existant entre le bien et le mal, les scénaristes portent alors leur attention sur les règles définissant les contes de fées dans la série avec le gentil qui gagne toujours. Cela est devenu un véritable problème pour les personnages en quête de rédemption comme Regina. Dès lors, une nouvelle quête nait où il est question de retrouver l’auteur qui est responsable du malheur ou du bonheur des personnages.

À plus d’une reprise, Once Upon a Time a travaillé pour briser les stéréotypes du héros et du vilain. À tel point même que le show offre, le plus souvent, à ces méchants une histoire plus ou moins tragique où l’incompréhension et l’intolérance les ont poussés dans la mauvaise direction. À l’arrivée, tout le monde veut une fin heureuse, mais certains s’en sont plus éloignés que d’autres.

C’est là qu’entre en jeu Rumpelstiltskin qui a une approche qui diverge des autres et qui dans le cas présent, sert principalement le traitement très thématisé de la série pour des raisons plus ou moins commerciales. Les Queen of Darkness sont alors introduits dans Once Upon a Time pour aider le Dark One à obtenir sa fin heureuse.

Formé d’Ursula, de Cruella et de Maleficent, ce trio féminin se transforme très rapidement en une digression narrative pour gagner du temps. Bien entendu, leur présence viendra pimenter avec plus ou moins de succès la vie à Storybrooke, de même qu’elles serviront aussi à explorer plus en profondeur différentes backstories et interroger sur la réelle nature de la fin heureuse. Seule Maleficent parviendra à trouver une place légitime dans la série, aidée par ses liens avec la famille Charming ; ses deux partenaires (et malgré le potentiel indéniable de l’histoire de Cruella) ne se révèlent que des accessoires pour faire avancer le récit.

Once Upon a Time s’engage ainsi sur une voie plus ou moins alambiquée pour questionner sur la nature même du bonheur, du Destin et de la responsabilité dans le façonnement de son existence. L’auteur est alors l’incarnation physique des limites imposées par les plus vieilles histoires – que ce soit celles de Disney ou tout simplement celles présentes dans l’inconscient collectif. La série a joué plus d’une fois avec les attentes des téléspectateurs, et cette saison 4 a continué dans cette direction en cherchant à aller encore plus loin dans la problématique. Elle atteint l’apogée sur le sujet dans son double épisode de fin où héros et vilains ne sont plus ceux que l’on pense être pour mieux libérer une bonne fois pour toutes ses personnages de l’image par laquelle ils sont définis.

Les scénaristes n’évitent pas les écueils. Le traitement de la culpabilité de Snow et Charming sur leurs actions passées pour protéger Emma est plus que superficiel, de même que la crise familiale impose très vite ses limites. L’utilisation de Will Scarlett est tout simplement ridicule (alors qu’il avait eu le droit à une fin heureuse plus que satisfaisante dans Wonderland). La sous-exploitation de personnages secondaires, nouveaux ou non, est toujours omniprésente et tend à affaiblir l’histoire générale en ne faisant d’eux que des outils scénaristiques qui sont délaissés dès qu’ils ont fini d’être utiles.

Ses problèmes – qui sont présents depuis plus ou moins longtemps dans la série – restent malgré tout sous contrôle et ne viennent pas trop gâcher le travail accompli pendant cette seconde partie de saison 4 de Once Upon a Time. Car pour tout ce qui ne fonctionne pas, les scénaristes compensent avec des idées originales et un univers qui déconstruit les codes du conte de fées pour se les réapproprier à sa façon et construire un récit coloré.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link