Le voyage en Enfer dans Once Upon a Time entraine la saison 5 dans les tréfonds de la médiocrité

Once Upon a Time saison 5 partie 2

Après une première partie de saison 5 de Once Upon a Time qui aura permis de redéfinir le Dark One avec un certain succès, la seconde nous entraine dans l’Underworld, un Enfer qui prend la forme d’un Storybrooke en piteux état.

La série passe par la même occasion le cap du 100e épisode, un évènement qui est marqué par le retour de plusieurs personnages emblématiques de la série, comme Cora et Peter Pan. Retrouver des visages familiers dans un lieu qui l’est tout autant sans pour autant être vraiment celui que l’on connait est un moyen comme un autre pour les scénaristes de poursuivre ce qu’ils ont commencé à construire dans la première partie.

En somme, cette saison 5 de Once Upon a Time se présente de loin comme une qui sert à reconstruire ou réorienter ce qui ne fonctionne plus ou qui était arrivé à bout. Il n’y a rien d’étonnant dans un tel contexte de vouloir reconnecter avec ce qui a marché avant tout en cherchant à vouloir tourner définitivement la page pour que les personnages puissent laisser derrière eux certains de leurs encombrants démons.

L’Underworld est alors le lieu que l’équipe créative a choisi pour confronter ses figures principales à tout ce qui ne va pas. De la relation particulièrement malsaine qui existe entre Belle et Rumple aux angoisses d’Emma en passant par le rôle de simple serviteur de David, l’histoire se construit en s’appuyant sur la nécessité des personnages d’affronter ses peurs pour ressortir entier de l’Enfer.

Ce n’est pas foncièrement une mauvaise idée si seulement celle-ci était vraiment exploitée d’un bout à l’autre. En vérité, les scénaristes cherchent une excuse pour coincer tout le monde dans l’Underworld pendant une demi-saison sans pour autant avoir ce qu’il faut pour les occuper. Ils passent le plus clair de leur temps à déblatérer pour ne rien faire. Occasionnellement, ils aident quelqu’un, ce qui peut potentiellement les aider eux-mêmes, avec un succès moindre.

Si cette seconde partie de Once Upon a Time saison 5 s’effondre sur elle-même, c’est en partie par l’incapacité de l’équipe scénaristique de prendre en compte les constats qu’ils portent sur les personnages au-delà d’un épisode. Redonner à Snow White des convictions et l’envie d’embrasser de nouveau sa nature de battante n’a aucun intérêt si c’est pour la voir retourner au fond de l’image à la première occasion. Un procédé qui affecte quasiment tous ceux qui se trouvent dans l’Underworld pour peu qu’on ait bien voulu leur donner quelque chose à faire. Ce pauvre Robin joue à la baby-sitter dans les bois, ce qui est tragique quand on pense à la conclusion de son histoire.

Si l’Underworld ne se transforme pas en un tas de ruines sans intérêt, ce n’est certainement pas grâce à nos héros de la première heure. Il faut en fait se tourner vers Hadès, le roi de l’Enfer et de Zelena, la Méchante Sorcière de l’Ouest qui n’est plus aussi méchante que cela. Cet arc sert en grande partie à offrir à celle-ci une rédemption presque complète, à faire la paix avec ces traumatismes familiaux pour avoir l’opportunité de se construire enfin une famille.

Hadès joue alors un rôle important dans son histoire. Les deux ont un passé commun et une relation qui permet définitivement de dynamiser ce qui se déroule en injectant un peu de fraicheur et de dynamisme là où il en manque terriblement. L’alchimie entre Greg Germann et Rebecca Mader est indéniable et nous fait languir pour des couples avec autant d’étincelles. La routine dans Once Upon a Time a détruit la magie de la romance.

Le grand méchant de cette seconde partie de saison 5 de Once Upon a Time conserve son attrait d’un bout à l’autre, grâce à des ambitions explicites et aucune volonté de les oublier. Le genre de méchants qui trouvent à sa manière sa place auprès de Cruella, soit qui n’a pas besoin d’une excuse pour exister et embrasser sa nature – même si son background familial joue évidemment un rôle dans ce qu’il est devenu. Le problème pour Hadès est bien que les scénaristes n’ont en vérité pas grand-chose à faire en Underworld ou avec lui.

Une storyline qui aurait pu fournir un simple double épisode ou un arc sur quatre ou cinq avec un peu de bonne volonté est alors étiré sur dix et ne peut dans de telles conditions que devenir pénible.

L’Underworld se révèle être l’une de ses idées de Once Upon a Time qui était sympathique sur papier, mais qui fut détruite en durant bien trop longtemps. Elle démontre qu’il est plus que temps de briser le découpage qui définit le show depuis sa saison 3 et de revenir à une formule bien moins figé en saison 6. En choisissant de ne plus rester sur un arc par demi-saison, l’équipe va pouvoir s’émanciper d’un schéma qui imposait des contraintes et qui a montré toutes ses limites dans cette seconde partie de saison 5.

La saison 5 de Once Upon a Time n’est pas encore disponible en DVD, mais vous pouvez vous procurez les 4 premières saisons.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link