Once Upon a Time saison 6 episode 4

Cette saison 6 de Once Upon a Time ne sera pas découpée en 2. Ce qui s’annonçait comme une bonne idée sur papier pourrait bien en devenir une mauvaise si les scénaristes ne se décident pas à relever le niveau rapidement.

Tout n’est bien évidemment pas à jeter dans Strange Case – quatrième épisode de cette saison 6 ; il reste néanmoins que les scénaristes de Once Upon a Time ont bien des difficultés à rendre leur récit distrayant, et se prennent un peu trop souvent les pieds dans le tapis.

Si The Evil Queen devait marquer un retour aux sources, l’équipe créative ne fait en vérité que tourner autour de problématiques qu’elle a déjà explorées plus que de mesure sans reconnecter vraiment avec le divertissement d’antan. Il va de soi que Jekyll et son double Hyde sont les personnages idéaux pour s’intéresser au bien et au mal en chacun de nous. La formule est respectée quasiment à la lettre, au point de ne pas parvenir à ajouter un seul angle de nouveau sur le sujet.

Les scénaristes de Once Upon a Time cherchent à ajouter quelques twists sur ce classique de Robert Louis Stevenson, revisitant ainsi l’histoire en mettant l’accent sur une romance. La volonté de jouer avec les apparences n’est pas vraiment surprenante, Mister Hyde nous pointant en plus constamment du doigt qu’il faut laisser l’histoire se dérouler et qu’il y a un twist.

Cette approche didactique dépouille l’intrigue du peu de suspense qu’elle possède, rendant l’ensemble d’une prévisibilité déconcertante à un ou deux détails près. Sam Witwer en Hyde et Hank Harris en Jekyll font un bon travail pour maintenir une ambivalence autour de la nature de leur personnage pour coller à la morale finale. Il est regrettable que le matériel se révèle trop convenu.

Il faut dire aussi que cette saison 6 de Once Upon a Time se doit de gérer quelques problèmes dont les scénaristes n’arrivent pas à se dépatouiller. L’un des plus importants se trouve être le couple formé par Rumple et Belle. Le premier joue au tyran, la seconde à la demoiselle en détresse convaincue d’être indépendante et forte. Le résultat est navrant, le tout étant éclipsé par le fait que Robert Carlyle est allé chez le coiffeur (pour Trainspotting 2).

Il vaut mieux en rire qu’en pleurer à ce stade ; on ne peut que se demander ce que compte encore inventer les scénaristes pour faire exister un couple qui n’a plus de raison d’être depuis quelque temps – à quelques bonnes idées près. Les deux personnages en paient le prix de manière violente, personne ne pouvant ressortir glorieux de cette histoire. Au moins, Rumple a une nouvelle coupe de cheveux !

Est-ce le pire ou doit-on considérer que ce besoin de s’intéresser à la vie d’enseignante de Snow White l’est ? La partie scolaire existe plus pour nous introduire à Jasmine et créer un peu de mystère que pour servir la mère d’Emma. Reste qu’un effort pourrait être fait pour nous délivrer les informations nécessaires sans avoir à employer des subterfuges de ce genre. À moins d’avoir l’intention de faire de l’école un lieu important pour la suite, cela ressemble à de la fainéantise scénaristique.

L’histoire de Jekyll et Hyde possède un certain cachet, ne serait-ce que parce qu’elle permet de découvrir deux personnages dont on ne savait rien. Cette saison 6 de Once Upon a Time a cependant des difficultés à prendre forme. L’équipe créative cherche à revenir aux basiques, mais ne parvient pas à les revisiter avec fraicheur, coincée avec des dynamiques et des relations qui n’ont plus de raison d’être, mais qui se poursuivent, et une installation assez longue des enjeux de la saison.

À l’arrivée, l’épisode apporte un nouvel éclairage sur la situation entre The Evil Queen et Regina qui va réclamer de faire preuve de ressources et d’imagination pour être surmonté, ce qu’on ne peut qu’espérer voir se produire.

L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde
List Price: EUR 2,00
Price: EUR 2,00
Price Disclaimer