Haley, Nathan et le reste du gang se rendent en Utah pour assister à la première du film de Julian.

Par un miracle défiant toutes les lois de la logique et de la raison, One Tree Hill a été renouvelée pour une huitième saison! Vu le manque total d’inspiration des scénaristes cette saison, je crains le pire pour l’année prochaine… Enfin, toujours est-il qu’ils en profitent pour mettre en place plusieurs cliffhangers qui, à défaut d’être originaux, entretiennent l’illusion que la série à encore quelque chose à dire.

Mais avant d’en arriver là, on nous offre une demi-heure à l’image de la saison entière… soporifique. Il ne se passe absolument rien, tout le monde est en vacances, et voilà. On a le droit à la luge, aux batailles de boules de neige, à la boîte de nuit, à l’igloo, tout y passe dans des séquences dignes de pub pour station de ski! On fait tout pour nous montrer à quel point ils forment un groupe, que dis-je une famille unie, qui s’aime. La vérité c’est que les scénaristes n’ont jamais réussi à recréer ce sentiment depuis le départ de Peyton et Lucas. Et puis, franchement, qu’est-ce que Chase vient faire ici? Que fait-il encore dans la série? Au moins, les auteurs en ont conscience et le font remarquer par l’intermédiaire de Jamie.

Autrement, que dire d’autre? Skillz se trimballe avec le manteau le plus ridicule que j’ai jamais vu, Shantel Van Santen se trimballe en bikini, chose qu’elle fait très bien contrairement à jouer la comédie. Grubbs assure un dernier coup de promo pour Wakey!Wakey!, pardon, finit d’enregistrer son album dédié à Miranda. Enfin, Alex pleure en se voyant à l’écran (je sais ce que ça fait) et son faux petit ami s’en va annoncer à ses parents qu’il est gay. Tant mieux pour lui, mais on en a rien à faire.

Heureusement, dans le dernier quart d’heure, les scénaristes sortent de leur état végétatif pour se rendre compte que c’est le dernier épisode de la saison. Haley sort alors de sa dépression (jolie scène avec la chouette), qui aura été la seule intrigue paradoxalement réjouissante de cette fin d’année. Elle annonce ensuite à Nathan qu’elle est enceinte. Ça permettra de l’occuper la saison prochaine, même si la série a eu suffisamment de grossesses. Il serait néanmoins intéressant de voir les réactions de Jamie, enfant unique par excellence. Toujours du côté des bonnes nouvelles, Brooke et Julian sont fiancés. C’est l’avancée la plus logique pour eux, et la demande en mariage se fait dans le cadre splendide d’une forêt enneigée: un vrai conte de fées bien mérité, pour le couple le plus attachant de la série.

À côté de ça, les auteurs ont cru que nous rajouter un triangle amoureux Alex-Chase-Mia serait un bon cliffhanger pour nous faire saliver tout l’été. Cette histoire est condamnée à la nullité dès le départ. Mais heureusement, la dernière scène réveille le téléspectateur assoupi par trop de niaiseries. La conclusion est brutale, inattendue, et fait l’effet d’un électrochoc tellement le reste de l’épisode était plat. Katie revient et réalise ce que j’ai rêvé de faire toute la saison: elle tire sur Quinn, puis Clay! Ils sont laissés pour morts, même si on se doute bien qu’ils s’en sortiront.

Après une saison clairement très médiocre, One Tree Hill nous offre un épisode qui ne se rappelle qu’il est un season finale que dans ses derniers instants. La série nous ressort alors des vieilles recettes éculées (grossesse, mariage, triangle amoureux, fusillade) pour une huitième saison que seul un miracle pourrait sortir de l’enlisement dans lequel elle se trouve.

avatarUn article de .
3 commentaires