One Tree Hill – At the Bottom of Everything (7.17)

Millicent retrouve un visage familier, alors qu’Haley cherche à obtenir un second diagnostic sur l’état de sa mère. Alex manque de sommeil sur le tournage de son film, Mouth et Lauren se rapprochent.

Avec One Tree Hill c’est la lutte dans les critiques pour ne pas réécrire le même résumé d’épisode semaine après semaine. En effet, à peu de choses près, on nous ressort le même épisode qu’il y a 7 jours. Ce n’est pas mauvais pour autant, le tout se laisse facilement regarder, c’est juste qu’on attend que ça passe, ou plutôt on attend qu’il se passe quelque chose.

Commençons par les nouveautés de l’épisode. Le gros morceau c’est l’intrigue Millie-Owen (Joe Manganiello). On nous ressort le barman alcoolique et il va en quelque sorte servir de guide spirituel à l’ex-junkie. C’est peu crédible et le retour de l’ex de Brooke relève plutôt du clin d’œil, on n’en apprend pas plus sur lui, ni ce qu’il est devenu. Tout cela pour faire réaliser à Millicent qu’elle doit se battre si elle veut récupérer son Marvin. Ça va être difficile vu qu’ils se voient un épisode sur deux.

Et pendant ce temps, le commentateur sportif joue en ligne avec Skills. Et il drague aussi l’ex de ce dernier. Bien sûr, ils commencent comme simples amis, il ne faudrait pas que les scénaristes aillent trop vite. Je n’aime vraiment pas le personnage de Lauren, plus lisse tu meurs! Mouth, au moins, a son côté geek pour lui donner de l’épaisseur (oui, c’est léger).

Ensuite, c’est du déjà vu, on essaie juste de nous faire croire que c’est différent. Jamie apprend que sa grand-mère va mourir. Dans sa courte existence, ce gosse en aura vu des morts et des départs! Le reste est une redite de la semaine dernière et sert surtout à nous sortir la morale très originale de « la vie est courte, il faut en profiter! ». C’est donc l’excuse facile pour le montage final où chacun semble avancer et prendre de grandes décisions. Mais tout ça pour retomber dans les mêmes quiproquos et triangles amoureux auxquels on a droit depuis le début de la saison. Sans oublier un cliffhanger ridicule tellement il est soapesque: Clay aurait-il rencontré la jumelle/clone bionique maléfique de la défunte Sarah?

Pourtant, comme je l’ai dit, l’épisode reste agréable. On apprécie de voir tous les personnages présents dans un même épisode, il faudrait juste que leurs intrigues se croisent un peu plus. Et même si c’est anecdotique, la liaison entre Victoria et le père de Julian pourrait être intéressante si elle a le droit à plus de deux scènes par épisode.

Enfin, le couple en formation Grubbs-Miranda (India de Beaufort) est au final très rafraîchissant. Évidemment, ce n’est rien de très neuf, mais ils ont l’avantage d’être un couple comique en comparaison aux autres couples de la série qui mangent du drama au petit-déjeuner (cf. celui des Scott en début d’épisode). Leur histoire ne se prend pas au sérieux et mêle romance, humour et musique: les ingrédients de base de One Tree Hill.

La série est clairement en mode routine. La fin nous laisse entrevoir des changements possibles, mais on nous a déjà fait le coup trop de fois cette saison. On attend la suite.

avatarUn article de .
0 commentaire