Quinn ouvre sa galerie d’art, et un invité-surprise met Clay au pied du mur. Nathan passe la journée avec Jamie, alors que Haley a du mal à faire le deuil de sa mère. Brooke et Julian reçoivent tous deux des nouvelles déroutantes. Skillz apprend la vérité au sujet de Lauren et Mouth.

One Tree Hill est de retour et entre dans sa dernière ligne droite. Plus que quatre épisodes avant la fin de la saison et peut-être de la série. Mais on se retrouve malheureusement face à un épisode de reprise peu prometteur.

Le point positif est que les scénaristes ont intégré toutes les intrigues en cours, plus de nouvelles pistes pour la suite. Malgré cela, il ne se passe pas grand-chose. On attend tout l’épisode des confrontations, qui, une fois là, retombent comme un soufflé.

L’exemple parfait est Katie. Elle passe les trois quarts de l’épisode à faire des sourires machiavéliques de loin, pour finalement acheter une des photos de Quinn et envoyer un texto à Clay. Question sociopathe on a déjà vu plus effrayant, surtout avec le nombre de tarés qui a traversé la série. On passera sur le fait que cette histoire de « sosie maléfique » est complètement abracadabrantesque. À côté de cela, les deux tourtereaux sont toujours aussi niais, si Katie pouvait tuer Quinn elle trouverait au moins un intérêt.

Toujours au rayon du mauvais déjà vu 100 fois, on a l’intrigue de la sex-tape qui lorgne du côté de Gossip Girl, comme la storyline du scandale sexuel de Nathan en début de saison. Rien de nouveau sous les cocotiers, Josh est un abruti, Alex est un boulet, et Julian doit sauver la situation. Heureusement, on a le droit à une petite variation: Brooke soutient son homme et le pousse même à aider l’actrice écervelée. Leur relation est un plaisir à regarder, maintenant qu’elle est débarrassée de tous ces obstacles artificiels, à présent ils forment un couple solide et mature. On reparle même de bébés, et il faudrait rappeler aux habitants de Tree Hill qu’il y a plus d’une façon d’avoir des enfants!

Haley aussi aimerait tomber enceinte, et ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Mais c’est finalement en accord avec son discours sur le fait qu’avoir des enfants aide à accepter la mort de ses parents. En effet, la jeune femme a plus de mal qu’il n’y paraît à gérer le décès de sa mère. Ses proches ne semblent pas trop s’en rendre compte (à part peut-être Nathan). Cette intrigue pourrait être une des bonnes surprises de cette fin de saison, elle est amenée subtilement, Bethany Joy Galeotti est convaincante, et surtout ça n’a jamais été abordé avant.

À part ça, c’est du remplissage, plus ou moins sympathique. Transformer Victoria en « couguar » est une bonne idée, car elle était en train de devenir très fade. Tous les enchaînements sont prévisibles, mais le charme des acteurs aide à rendre le tout agréable. On peut aussi apprécier le montage de Nathan et Jamie sur Rock and Roll All Nite de Kiss.

L’intrigue de Miranda et Grubbs est, elle aussi, tout sauf originale et l’exécution est assez moyenne. Le couple est trop coupé des autres, et ils n’ont pas eu assez de temps d’antenne pour qu’on y soit vraiment attaché. Mais c’est toujours mieux que le triangle Mouth-Lauren-Skillz. C’est vraiment sans intérêt et par moment presque horripilant, je crois qu’on touche là le niveau zéro de l’inspiration.

One Tree Hill entame la dernière partie de sa saison. Par moments, ça se regarde sans difficulté, à d’autres, on a l’impression d’être témoin d’une agonie. Un épisode inégal donc, mais on se dit que ça aurait pu être pire. Le capital sympathie de certains acteurs permet de tenir, mais ce serait bien que les scénaristes nous offrent un peu plus.

avatarUn article de .
0 commentaire