One Tree Hill - Family Affair (7.14)

Nathan essaie de calmer Haley lorsque sa sœur Taylor arrive chez eux avec l’ex-mari de Quinn. Julian continue de défendre Alex sur le plateau de leur film. Pendant ce temps, Clay va dîner avec Taylor et David pour prouver son engagement à Quinn.

Cette semaine One Tree Hill nous offre un épisode léger, c’est assez rare pour qu’on en profite. Après 7 saisons, les scénaristes décident d’exploiter la famille d’Haley et cela se révèle bienvenu. Taylor qui avait été aperçue pour la dernière fois en saison 2 (!) revient donc et prend le rôle de la bitch de service, Alex et Victoria s’étant ramollies.

Nathan et Haley se retrouvent mêlés au drama sans pour autant être au centre des problèmes. Et ça leur fait le plus grand bien, chacun est utilisé intelligemment et incarne parfaitement les réactions du spectateur par rapport à cette intrigue. Nathan est étrangement le personnage le plus sage, il comprend les torts de chacun et rend tout ça moins manichéen qu’il n’y paraît. On attend néanmoins de voir la tournure que vont prendre les évènements, car tout ceci semble assez mince pour tenir sur la longueur.

L’épisode est parsemé de petites touches comiques comme cette ouverture de scène où l’on voit Victoria « s’étirer  » le visage façon lifting.

Entre temps, Mouth revient pour faire le ménage avec l’ex de Skills. C’est la définition même d’une scène bouche-trous.

Du côté de Julian, c’est moyennement convaincant. On a déjà eu droit à un tournage de film la saison dernière, et le personnage du réalisateur est une grosse redite de celui incarné par James Van Der Beek. La fin -bien qu’artificielle- laisse présager du bon avec Julian derrière la caméra et Brooke aux costumes. Cette conclusion est un retournement à 180° pour un couple qui vient de rompre, mais l’alchimie entre Austin Nichols et Sophia Bush marche à plein pot dans leur dernière scène.

La crainte reste qu’on retombe dans le triangle (carré?) amoureux déjà largement épuisé dans la première partie de saison.

Le retour de vieux personnages apporte paradoxalement un vent de fraîcheur. Les intrigues si elles font illusion pour l’instant semblent néanmoins assez limitées. A voir sur la longueur.

avatarUn article de .
0 commentaire