La mort de Quentin ébranle la ville de Tree Hill et Nathan et Haley doivent trouver les mots pour aider Jamie à comprendre. Brooke continue de cacher la vérité à propos de son agression.

La saison précédente, le personnage de Quentin avait peu à peu pris de l’importance et s’était retrouvé lié à de nombreux personnages principaux de la série : Nathan, Hailey, Lucas, ou encore Antwon.

Avec sa disparition, il était évident qu’un épisode entier serait consacré à sa perte et au travail de deuil. Un exercice casse-gueule, surtout pour une série comme OTH qui a tendance à exagérer, car il faut réussir à garder le juste équilibre dans les émotions et ne pas tomber dans le pathos facile. Pari réussi ?

Ce n’est pas la première fois que la mort vient frapper à la porte de Tree Hill (Keith), il n’y avait donc rien de très nouveau dans cet épisode. Néanmoins, le tout est traité avec assez de justesse et certaines scènes sont réellement émouvantes. Je pense à celle où tout le groupe va rendre visite à la famille de Quentin et où sa mère délivre un discours, assez convenu certes, mais qui fait son effet (et qui fera fuir les réfractaires à la religion qui y verront du prosélytisme).

Le plus intéressant à mes yeux reste le traitement du deuil sur le jeune James, sujet encore difficile. Les parents de celui-ci étant encore jeunes, ont-ils la distance nécessaire pour apprendre la notion de décès à un enfant de 4 ans alors qu’eux même n’en sont pas tout à fait sûrs ? Nathan et Hailey hésitent donc à amener James à l’enterrement, ce qui est tout fait normal. Bien qu’ayant choisi de ne pas le faire (un enterrement à choqué Nathan justement parce qu’il était trop petit), la détermination du garçon va les pousser à le faire. Quelles en seront les conséquences ?

La série a vraiment gagné en maturité et du coup, la tension dramatique y est beaucoup plus forte. Même si certaines scènes étaient de trop (James qui va donner le maillot au frère de Quentin, ou encore ce même frère qui se lève pour rejoindre l’équipe de basket), car elles font appel à des actes qui, il me semble, ne peuvent relever d’enfants de moins de 5 ans ; j’ai préféré et de loin le deuil de Quentin à celui de Keith.

Mais ce n’est pas tout ! Un épisode sans Nanny Carry ne serait pas un épisode de OTH ! Grosse erreur de l’épisode : inclure la folle juste après les scènes les plus émouvantes. Ça a de quoi calmer les spectateurs. (Mal)heureusement, on en découvre un peu plus sur les motivations profondes de la jeune psychopathe : elle a perdu son fils il y a peu et a fait un transfert sur James. Mouais.

Deb et Antwon s’affichent ouvertement lors de l’enterrement. Quelle sera la réaction du groupe ? Pas forcément positive pour Nathan qui (au travers d’une des meilleures scènes du personnage depuis le début de la série) n’a plus grande estime pour ses parents comme il le révèle à Brooke en lui proposant de l’aider (il semble être un des rares à ne pas être dupe du mensonge).

Quant à la nouvelle élève (déjà aperçu dans le premiere en jeune voleuse), Samantha Walker, il y a fort à parier qu’elle a un lien très fort avec un des personnages principaux (Brooke ?) : une sœur cachée ?

avatarUn article de .
1 commentaire