One Tree Hill – Screenwriter's blues (6.16)

La préparation du film avance, et il s’agit de l’étape cruciale du casting. Forcément Lucas a du mal à se décider sur qui doit interpréter le rôle de ses amis.

One Tree Hill traine un peu sa peine la plupart du temps depuis le début de cette sixième saison, et on ne peut pas dire que cet épisode échappe à la règle. La préparation du film écrit s’accélère (on passera sur les incohérences liées à la réalité d’un tournage) et le casting bat son plein. C’est le côté comédie de l’épisode, voir des faux Nathan/Peyton ou Brooke se succéder devant les trois garçons sera un peu usé jusqu’à la corde tout au long de l’épisode, c’est drôle cinq minutes, mais à la longue c’est plutôt ennuyeux.

Et comme prévu, Lucas est en gros désaccord avec le réalisateur pour le choix des comédiens, là aussi on ne peut pas dire que les scénaristes se soient vraiment creusé la tête, on a droit à tous les clichés possibles sur les réalisateurs qui veulent coucher avec leurs comédiennes, Lucas lui se veut plus intègre et cherche l’interprète parfaite. Ce dernier finira par avoir gain de cause, on se demande vraiment pourquoi il ne finit par réaliser le film lui-même vu comment est présenté le réal en place, mais bon peut être est-ce le but.

Nathan de son côté essaie toujours de gagner sa place de titulaire, lors de l’épisode précédent on pouvait penser que cela prendrait un peu de temps, mais en fait c’est réglé en deux temps trois mouvements, et le joueur est même viré en faisant culpabiliser Nathan de surcroit, on lui refourguera par la même occasion un vieux rival, preuve que les scénaristes savent recycler leurs vieilles idées. Encore une situation traitée de la manière des plus simplistes.

Brooke est confrontée à son passé à travers la comédienne choisie pour l’interpréter, cela donnera lieu à un nouvel affrontement avec Julian aux yeux de qui elle ne veut pas seulement être la fille facile qu’elle était au lycée. Mais bon, tout finira bien encore une fois.

On passera sur les intrigues quelque peu clichées et ridicules qui concernent Jamie et Dan qui se disputent les faveurs de la jolie prof. On sait que Jamie est un génie, mais là ils dépassent les bornes, et comme tout le monde est créatif dans cette série Haley se félicite de la qualité du texte de Sarah et est prête à se battre contre le proviseur pour le publier.

Peyton s’angoisse à propos de sa grossesse, mais comme tout le temps, Lucas sera là pour la rassurer. On ne peut pas dire que cela soit un très bon épisode, il déborde un peu trop de guimauve et s’avère écrit de manière des plus grossières. La série ronronne un peu trop, et il faudrait un bon coup de fouet pour réveiller tout ça.

avatarUn article de .
0 commentaire