Outlander : Prêt à tout pour elle (4.07)

18 Déc 2018 à 12:00

Enfin ! Et c’est avec ce cri du cœur que démarre la critique de ce qui était très certainement l’épisode le plus attendu de cette quatrième saison d’Outlander. On retrouve Brianna (Sophie Skelton), grande absente de ces dernières semaines, au moment de son passage au XVIIIe siècle à Craig na Dun. Elle est suivie de près par Roger (Richard Rankin), bien décidé à la ramener. C’est donc dans les magnifiques plaines enneigées d’Écosse que l’on suit leurs déboires pour rejoindre l’autre côté de l’Atlantique.

olyart.fr
olyart.fr

Qu’on se le dise, jamais un voyage en terres inconnues n’a été aussi mal préparé que celui de Brianna. Une pauvre robe, une carte papier, un unique sandwich Jelly-beurre de cacahuète et roulez jeunesse ! Très vite la technique de Brianna pour survivre seule dans le froid plusieurs jours montre ses limites. Surtout quand s’ajoute à ce manque d’organisation certain une cheville cassée. À bout, elle s’effondre, mais son organisme a eu le bon sens d’attendre qu’elle soit à quelques mètres d’une jolie petite maison, parce qu’il ne faut pas non plus abuser.

Elle se réveille au chaud dans un grand lit, sauvée par une bonne âme qui n’est autre que Laoghaire (Nell Hudson) et sa fille Joan. Première rencontre improbable de l’épisode. Une amitié étrange se crée rapidement entre les deux femmes, mais les doutes du spectateur rancunier seront rapidement confirmés lorsque Brianna dévoile l’identité de ses parents. Folle de rage d’avoir accueilli la fille de la femme qui lui a tout volé, Laoghaire nous joue comme à son habitude la carte de la sorcellerie et enferme Brianna. On n’a, ceci dit, pas vraiment le temps de s’inquiéter pour la jeune femme, rapidement sortie de là par Joan qui n’a, a priori, pas hérité du côté hystérique de sa maman.

Brianna atterrit ensuite à Lallybroch où elle rencontre son oncle Ian (Steven Cree). C’est un vrai plaisir de retrouver cet excellent personnage, bien que l’absence de Jenny (Laura Donnelly) se fasse sentir. Avec tous les retours emblématiques de cette saison, on a l’impression d’assister à un au revoir anticipé. Si Outlander n’avait pas été renouvelée, on aurait actuellement plusieurs raisons de s’inquiéter. Mais il n’en est rien, la série n’a pas besoin de pression médiatique pour faire du fan service, elle se contente naturellement de développer son univers riche, nous montrant que tout ce beau monde continue d’exister et de grandir, même loin de nos Fraser préférés.

À la façon de l’épisode 8 dans la saison 1, cet épisode se passe totalement de la présence physique de Claire (Caitriona Balfe) et Jamie (Sam Heughan), ce qui ne l’empêche pas d’être l’un des plus réussis de la série. Les deux personnages brillent littéralement par leur absence, car sans apparaître une seule fois à l’écran, ils sont partout. Leur empreinte est restée vivace en Écosse, leurs proches font vivre leurs souvenirs et créent malgré eux leur légende.

Malgré un faux-départ dans l’aventure, Roger, de son côté, s’en sort bien mieux que sa dulcinée. Tellement qu’il embarque pour le Nouveau Monde en premier. Engagé à bord du Gloriana, il rejoint l’équipage du capitaine Stephen Bonnet (Edward Speleers). Deuxième rencontre que l’on aurait préféré éviter, le monde est petit dans Outlander. Capitaine fou à lier, épidémie de variole… Une sympathique croisière en perspective.

Outlander montre cette année une nouvelle fois son incroyable capacité à écrire des antagonistes convaincants. Alors que Jack Randall hante encore nos nuits, Bonnet débarque. Cette ordure n’a aucune morale, ses choix étant uniquement motivé par le hasard, le bon vouloir d’une pièce jetée en l’air. Ce nouvel aspect terrifiant, mais néanmoins passionnant de sa personnalité vient compléter le portrait dressé en début de saison et n’annonce rien de bon.

Passons maintenant au grand gagnant de l’épisode, le fantastique Frank (Tobias Menzies), revenu pour l’occasion d’entre les morts. Personnage le plus sous-estimé de la série, Frank était un homme bon et complexe à qui le destin n’a cessé de la faire à l’envers. Brianna est à un tournant majeur de sa vie et cherche l’approbation de ce père qui est parti trop tôt. Les nombreux flashbacks servent, entre autres, à mettre en lumière l’intensité de la relation qu’il avait avec Brianna. Avant de la faire rencontrer Jamie, il est bienvenu de nous rappeler que, quoi qu’il arrive, le père de Brianna est et restera Frank.

Cet épisode déborde de coïncidences et de ficelles permettant un parfait cocktail de défis, de développement de personnages et de nostalgie. Mais le fait est que ça fonctionne, très bien même. Rien ne sert de lutter, Outlander déborde de bons sentiments et de coups de pouce inopinés du destin depuis ses débuts, c’est en se laissant porter que l’on apprécie son histoire, entre conte initiatique et fable fantastique.

C’est ainsi que cet épisode est une bulle d’air frais, loin de l’Amérique oppressante où le mal prend tous les visages. Ce retour en terres des Highlanders donne un coup de fouet à la saison en faisant enfin décoller l’intrigue que l’on attendait désespérément. La route de Brianna est encore longue, et il nous tarde de suivre son périple jusque Fraser’s Ridge.

Tags : Outlander moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link