Outlander : Réunion de famille (4.09)

2 Jan 2019 à 12:00

Sans prendre le temps de se remettre des derniers évènements, on enchaîne avec un nouvel épisode décisif d’Outlander. Après un début de quatrième saison tout en douceur, composé essentiellement de sous-intrigues indépendantes, la série ne nous laisse maintenant plus aucun répit, redoublant d’intensité émotionnelle. Au programme cette semaine : retrouvailles, secrets et quiproquos !

Bien que ponctué par de nombreuses scènes marquantes et attendues, l’épisode est parfois difficile à appréhender tant le rythme est effréné. Impossible de s’inquiéter réellement pour une Brianna (Sophie Skelton) fraîchement abandonnée par Roger (Richard Rankin), alors qu’elle trouve Jamie (Sam Heughan) au bout de quelques minutes sur un simple « Have you seen a red hair Scotsman ? ». Cette année Outlander devrait se méfier, la magie de la fiction laisse peu à peu place à une accumulation maladroite de coïncidences.

Impossible néanmoins de ne pas être touché par la rencontre de Brianna et son père biologique. Leurs premiers instants paraissent poussifs, plombés par des dialogues légèrement décevants, mais lorsque l’émotion prend le pas, la beauté du moment — aidée du talent des acteurs et d’un incroyable travail de caméra — nous emporte et nous arrache un sourire (ou une larme). Le fait que les deux se découvrent en l’absence de Claire (Caitriona Balfe) était un excellent choix qui donne véritablement une dimension supplémentaire à la scène.

Cette rencontre, c’est la malédiction de Jamie. Il a enfin en face de lui la fille qu’il attend depuis longtemps, mais il va devoir la laisser repartir. Déchiré par cette situation, mais pas abattu, il profite au maximum du temps dont il dispose pour faire en sorte de compter dans la vie de Brianna. En bon écoassais, il réitère la tentative de formation paternelle à la chasse, une plus franche réussite que quelques semaines auparavant avec William. Heureux, fier, jaloux, en colère… Jamie passe sans transition d’un état émotionnel à un autre, avec beaucoup de finesse et de justesse.

Claire a également droit à son coup de projecteur. Si sa réaction à l’apparition de Brianna est troublante de spontanéité, c’est dans les discussions mère-fille qui parsèment l’épisode qu’elle brille le plus. Plus que jamais, Brianna a besoin de sa maman, et finit, dans la deuxième plus belle scène de l’épisode, par lui avouer à demi-mot son viol… et sa grossesse. Ça fait beaucoup à encaisser pour Claire, pour Jamie, et aussi pour nous en tant que spectateur. À se demander si, pour conserver la puissance de la révélation, il n’aurait pas été intéressant de la conserver pour l’épisode suivant.

Surtout qu’il y avait matière à développer avec le viol de Brianna, dont le traitement est, pour ainsi dire, quasi-inexistant. Une première scène saisissante où l’on aperçoit sur son corps les marques de son agression, quelques cauchemars, quelques sous-entendus, et puis plus rien. Encore une fois, Outlander insiste presque plus sur l’impact de cet évènement sur Claire — démunie — et Jamie — hors de lui — que sur Brianna directement. Mais l’épisode étant très dense, l’espoir que cela revienne sur le tapis par la suite est permis.

Au milieu des drames de la vie des Fraser, la légèreté vient de là où on l’attendait le moins. Lizzie (Caitlin O’Ryan), la jeune femme qui suit Brianna dans son périple depuis l’Écosse, s’avère moins inutile et plus sympathique que prévu. Protectrice avec Brianna, charmeuse avec Ian (John Bell), Lizzie montre en quelques apparitions qu’elle a de l’humour et du caractère, une jolie surprise.

Brianna : You shouldn’t be running, it is not ladylike, remember.

Comme à son habitude, Outlander nous offre de belles images à foison. Dans la forêt, comme à la ville, les décors et les costumes sont magnifiques — exception faite de la récidive inacceptable du bateau sur fond vert. Un peu plus qu’à son habitude, la série s’aventure sur des plans contemplatifs de la nature, sa façon à elle de nous faire comprendre que le temps passe, l’épisode de déroulant sur plusieurs mois.

Enfin, l’épisode se conclut abruptement, sur un quiproquo préparé depuis le début de l’heure. Très efficace, quoi qu’un peu frustrant en guise de fin, ce ressort laisse de nombreux personnages dans des situations périlleuses, en grande partie à cause de Brianna. Incapable de communiquer convenablement, que cela soit dans son couple ou avec ses parents, sa rétention d’informations finit toujours par dégénérer… Cette semaine c’est encore Roger qui en fait les frais, affaire à suivre la semaine prochaine.

Si le format et la densité d’intrigues d’Outlander ne jouent pas vraiment en faveur d’un épisode comme celui-ci, il marque une nouvelle fois un tournant dans l’histoire de la série et nous offre plusieurs scènes d’anthologie franchement réussies. Malgré les difficultés qui se profilent, la famille Fraser est enfin au complet, une dynamique nouvelle qui devrait relancer la série de la meilleure façon qui soit dans sa dernière ligne droite de la saison.

Tags : Outlander moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link