Past Life - Pilot (1.01)

La psychologue Kat McGinn fait équipe avec l’ancien policier Price Whatley pour aider Noah, un adolescent qui connaît des épisodes de régression – soit des souvenirs de son ancienne vie qui refont surface, et sont liés à un kidnapping et meurtre remontant à 14 ans.

Past Life apparaît déjà comme une série appartenant au passé. Même pas à l’antenne qu’on la sait déjà condamnée, et il n’y aura pas besoin d’enquêter longtemps pour expliquer ce qui lui est arrivé une fois l’annulation officialisée.

Au-delà d’une période de diffusion où les chaines ont tendance à y mettre des projets qui n’auraient jamais dû voir le jour et dont il faut se débarrasser, l’idée de départ de la série a de quoi laisser sceptique : des gens voient ressurgir dans leur mémoire des souvenirs d’une vie passée. Kat McGinn (Kelli Giddish) appartient à une équipe spécialisée dans ces affaires qui mènent des enquêtes pour permettre au mort de trouver la paix – et au passage, celui victime du phénomène, car cela a fort tendance à bousculer son quotidien.

C’est un mauvais pitch de base sur lequel il est préférable de ne pas réfléchir tellement il est bancal. Pire que cela, il est tout simplement stupide.  Autant dire qu’on ne démarre pas sur des bases solides, et que le spectateur a de quoi être sceptique. Là-dessus, nous rejoignons l’ancien policier Price Whatley (Nicholas Bishop), qui pour éviter toute originalité a été dégagé des forces de l’ordre à cause de problèmes de boisson et d’incompétence suite au décès de sa femme. Il ne croit pas en la réincarnation, mais il a pris le travail quand même.

C’est avec lui et la « mademoiselle je me la joue maligne » Kat que nous allons passer l’épisode, bien que leur petite entreprise comprenne deux autres personnes : le Dr. Malachi Talmadge (Richard Schiff, qui a sans doute possible beaucoup mieux à faire que cette série), semblant être le supérieur de tous, et Dr. Rishi Karna (Ravi Patel) dont je ne pourrais expliciter ce qu’il fait réellement au sein du groupe.

Pour la première affaire de Price, nous avons le droit à un adolescent qui voit son ancienne vie refaire surface. À partir de là (soit rien du tout), Kat et son nouveau partenaire vont devoir découvrir qui fut exactement Noah dans une vie passée, et ce que cette personne veut. Bien entendu, cela va nous conduire sur une affaire de meurtre et de kidnapping.

Cela sonne donc complètement bidon et c’est le cas. Il faut admettre que, temporairement, les acteurs et la dynamique du show donnent le change. Pas suffisamment longtemps pour dissimuler toutes les mauvaises idées que contient ce pilote, que cela soit dans des protagonistes inutilisés ou dans l’absence d’originalité de ceux qui sont mis en scène, en passant par un concept policier qui ne tient pas debout.

Past Life est comme beaucoup de séries du genre bien emballé, bien formaté. Elle n’a pas de personnalité, mais si son point de départ avait été censé, la série aurait simplement pu être qu’un énième cop show. Au lieu de cela, c’est juste un énième cop show particulièrement mauvais.