Perdu dans l’espace : John Crichton, le héros hors du commun de Farscape

19 Mar 2014 à 10:35

Farscape

Il y a 15 ans de cela, le 19 mars 1999, Farscape commençait sur la télévision américaine et australienne. C’était le début d’une grande aventure de science-fiction qui durera 88 épisodes, 4 saisons et une minisérie. C’était aussi la naissance d’improbable figure héroïque en la personne de l’astronaute John Crichton.

Cette position ne fut ni voulue, ni choisie, ni imposée. Pourtant, c’est ce qu’il va devenir en étant propulsé à l’autre bout de la galaxie et en se joignant à l’équipage en fuite d’un vaisseau vivant. Cette situation se montre plus qu’inédite, elle est complètement déroutante pour l’astronaute qui doit alors revoir ses priorités et puiser au plus profond de lui-même pour survivre dans un milieu qui est, aux premiers abords, hostile. Ce que ne soupçonne pas John Crichton, c’est qu’il vient d’être plongé dans un univers qui va faire de lui un homme de savoir, un homme de confiance, un homme à qui l’on en veut tout particulièrement… et un héros involontaire.

John Crichton, l’astronaute

En devenant astronaute, John Crichton s’est orienté sur une route pavée de héros. Si le désintérêt pour l’aventure spatiale tend à faire oublier ces hommes et ces femmes voyageant dans l’espace, le métier reste associé à une notion héroïque. Il existe un mélange de risque et de rêve aux yeux de ceux qui ne peuvent que lever le regard vers le ciel et imaginer ce qu’il y a au-delà des étoiles. John marche d’ailleurs dans les pas d’une personne qui lui est chère : son père, John Robert « Jack » Crichton Sr. Ce dernier est alors son héros, un homme qu’il respecte et qu’il admire, malgré leurs problèmes relationnels. En choisissant de devenir astronaute, il savait qu’il se trouverait dans l’ombre d’un autre, et il accepta cet héritage sans le défier. Cela n’empêche aucunement John de vouloir rendre fier celui qu’il vénère le plus, et cette occasion lui est offerte pour démontrer une théorie qu’il a développée avec son meilleur ami D.K sur la propulsion d’assistance gravitationnelle. Il est alors le pilote du module Farscape-1 et c’est au cours de ce vol expérimental que son destin va prendre un tournant majeur, l’entrainant vers une route qui se révélera encombrée de sacrifices et de dangers.

Jack Crichton : But each man gets a chance to be his own kind of hero. Your time will come, and when it does, watch out. Chances are it’ll be the last thing you ever expected. (Premiere – 1×01)

John traverse un vortex qui l’envoie dans un coin inconnu de l’univers, peuplé d’espèces extra-terrestres plus étranges et fascinantes les unes que les autres. En montant à bord de Moya, vaisseau vivant, il rencontre les premiers aliens (et pas les derniers) qui vont devenir les êtres qu’il croisera dans son quotidien :

FarscapeL’équipage de Moya au début de la série : Aeryn Sun, Ka D’Argo, Dominar Rygel XVI, John Crichton et Pa’u Zotoh Zhaan

L’exotisme est au rendez-vous, faisant de John un spécimen rare – il n’y a pas d’humains dans cette partie de la galaxie –, mais rapidement présenté comme étant inférieur à tous ceux qui l’entourent.

Cet équipage essentiellement composé d’anciens prisonniers en fuite (à l’exception d’Aeryn Sun, rejetée par ses pairs) ne souhaite pour ainsi dire qu’une chose : se séparer. À l’image de ses compagnons d’infortune, John Crichton a un objectif clair qui s’oppose au départ à son statut de héros : il veut rentrer chez lui. Les destinations sont différentes, mais les buts se révèlent similaires et, pour y parvenir, ils vont devoir se soutenir pour survivre.

La tâche est encore plus compliquée pour John Crichton qui doit en plus s’adapter à sa nouvelle existence où voyages dans l’espace, rencontres d’aliens et aliments au goût de poulet deviennent son quotidien. Il part avec un handicap fort, mais une volonté qui l’est tout autant, croyant en un futur plus radieux. C’est son optimisme prononcé qui l’aidera à se sortir des pires situations. C’est pour faire simple ce qui va lui sauver la vie et celle des autres, et ce, un nombre incalculable de fois.

Chaque passager est le représentant d’un peuple aux coutumes et aux croyances différentes. Une diversité qui fournira alors à la vie sur Moya son piquant, ses conflits et ses amours. À bord du même vaisseau, leur destinée à tous ne peut qu’être interconnectée et donner le jour à une « famille » à laquelle s’ajoutera par la suite Chiana – également en fuite. De par son absence de connaissance de l’univers dans lequel il vient d’être plongé, John Crichton est encore plus égaré que ces compagnons de route, néanmoins il porte un regard inédit sur le monde qui l’entoure qui le démarque. Sa tolérance, son approche à la fois naïve et originale et son refus de baisser les bras lui permettent de réellement gagner l’affection de ses nouveaux amis, en même temps que celle du téléspectateur. L’être humain n’est ainsi pas imposé comme un héros indiscutable et infaillible, il doit obtenir la confiance, le respect et l’amour avant d’être celui vers lequel on peut définitivement se tourner. C’est un cheminement qui se fait tout du long de la saison 1 et que John parviendra à atteindre en partie grâce à son savoir d’astronaute ; au contraire des autres membres de l’équipage, John Crichton est aussi un homme de sciences, ayant étudié la cosmologie et l’astrophysique.

Farscape : D'Argo, John et Chiana
Ka D’Argo, John Crichton et Chiana

Les rapports entre les occupants de Moya sont tous uniques, et c’est assurément à travers le regard de Zhaan que l’on percevra les premières lueurs du héros qui est en lui. Endossant rapidement le rôle d’une figure maternelle, la prêtresse du groupe sera aussi une des premières à voir en John un homme rempli de compassion et d’un étrange bon sens qui le pousse à aider les autres quoi qu’il en coûte.

Il n’y aura jamais meilleur exemple à la mise en pratique des talents incomparables de John pour l’improvisation et à sa capacité à sortir autrui d’une situation de crise que ce qui se déroule dans l’épisode Crackers Don’t Matter (2.04). L’équipage de Moya se retrouve victime d’une réaction provoquée par la traversée d’une zone de pulsars dont tire profit un petit alien aveugle du nom de T’raltixx aux intentions bien évidemment peu louables. La folie s’installe sur le vaisseau, mais l’infériorité humaine de John Crichton se transformera en atout. Il ressent bien les effets de la lumière, mais de façon moins prononcée. Il devient alors le seul à pouvoir sortir Moya et ses passagers du danger dans lequel ils sont et l’ironie voudra qu’il le fasse en costume de super-héros improvisé, avec du vomi sur le visage ! Ainsi, l’humain peut sauver ses amis parce qu’il se trouve être moins évolué. Nous voilà donc avec le portrait d’un héros bien peu glorieux ou, en tout cas, qui n’est assurément pas porté aux nues, ni par ses compagnons de route, ni par ceux qui ont fait de lui le sauveur (les scénaristes), mais qui n’empêche pas John de clamer sa position : « Humans are superior ! »

Perdu dans une partie de la galaxie qui ne cesse de le surprendre, John va donc endosser le rôle du sauveur et le transcender en entrainant les autres dans son sillage. Comme nous allons le voir par la suite, c’est la nature première de John Crichton d’aider et de faire le bien, quitte à mettre son existence et celle des autres en danger. Deux êtres vont participer à affirmer solidement sa personnalité héroïque : son ennemi et son amour.

Scorpius, l’antagoniste

Farscape : John et Scorpius
John et Scorpius, le héros et son Némesis

Un héros ne peut en définitive exister que s’il possède un adversaire. À l’image de John Crichton, le vilain de l’histoire sera lui aussi tout autant hors du commun, un antagoniste parfait imposant une ambivalence constante pouvant réellement mener John Crichton à la folie et à sa propre perte. Son nom : Scorpius. S’il ne se révèle pas comme le premier ennemi se trouvant sur la route de notre astronaute, et ne sera jamais le seul à compliquer l’existence de l’équipage de Moya, il sera celui qui apportera les plus gros enjeux. Il fournira aussi à John Crichton toutes les malheureuses opportunités dont il n’avait pas besoin pour exposer encore plus quel type d’homme il est vraiment – faiblesses et forces comprises.

Scorpius, surnommé Scorpy (pourrait-on dire par les intimes, vu que c’est ainsi que l’appelle John), est un commandant des forces des Pacificateurs – force privée militaire – très particulier : il est un hybride Scarran/Sébacéen. Ce mélange de deux espèces ennemies lui fournit des particularités physiques qui participent à imposer son image dans l’esprit de ceux qui le rencontrent.

Si John avait déjà fort à faire pour survivre, sa rencontre avec Scorpius sera déterminante pour le reste de son existence et celle de ses proches. En effet, le commandant va mener une chasse sans fin à l’humain après avoir découvert que ce dernier possède un savoir qu’il désire plus que tout : les connaissances sur la technologie des vortex. C’est celle-là même qui l’a amené dans cette partie de la galaxie et qui pourrait le faire rentrer chez lui. John s’est vu incruster ce savoir dans son subconscient par le peuple des Anciens dans A Human Reaction (1.16) et en apprendra l’existence quelques épisodes plus tard, en même temps que son ennemi, dans Nerve (1.19). Pendant très longtemps, John ne saura pas comment y avoir accès, ni comment l’exploiter.

Ceci se révèle être un détail pour Scorpius, voulant obtenir ses connaissances pour assouvir sa soif de vengeance qui trouve son origine dans son histoire personnelle. Sa mère Sébacéenne (espèce ressemblant aux humains et formant aussi le corps des Pacificateurs) a été violée par un Scarran, race à l’apparence corporelle humanoïde, mais possédant une peau et des griffes reptiliennes. Cette race porte un intérêt particulier à la génétique et c’est ainsi que des expériences ayant pour but de donner le jour à un hybride se solderont avec un seul survivant : Scorpius. Ce mélange fera qu’il ne sera jamais véritablement accepté par l’un des deux peuples et le forcera à devoir se réfrigérer le cerveau pour survivre (tout cela étant révélé dans l’excellent et unique épisode consacré à Scorpius, Incubator – 3.11). De sa jeunesse émergera un caractère froid et dangereux, et sa haine est clairement dirigée vers les Scarrans.

Calculateur sans pitié, il ment, triche, trahit, pour se procurer ce qu’il veut. Qu’importe qui doit mourir si cela lui fournit l’avantage. S’il peut occasionnellement montrer une personnalité légèrement plus tendre, ayant à l’évidence du respect pour son bras droit Braca, rien ne surpasse son envie d’obtenir les connaissances se trouvant dans le cerveau de Crichton, ce dernier devenant alors le seul gibier que son ennemi chasse. Scorpius s’impose comme le parfait vilain. À chaque qualité pouvant être attribuée à John, il n’est pas bien difficile de trouver à l’opposé du spectre ce qui définit le mieux son adversaire.

Farscape : Harvey, l'alter ego de Scorpius
Harvey revient d’entre les morts

L’antagoniste qu’incarne Scorpius se dotera aussi d’une forme ingénieuse. Ce dernier va mettre un implant dans le cerveau de John Crichton duquel naitra Harvey, clone neural dont l’empreinte sera indélébile et avec lequel John se retrouvera seul à seul. Destiné à éviter que le savoir que possède Crichton ne soit détruit, le clone voguera entre la nécessité de maintenir John en vie et celle de le pousser vers une mort certaine, tout dépendant des circonstances. Ce procédé narratif offre à l’opposition classique gentil-méchant/héros-vilain la possibilité se distinguer et de s’affirmer en dépassant la notion de bien et de mal que chaque partie incarne. Les interactions avec Scorpius/Harvey donnent à leur relation inextricable une dimension sentimentale, tordue et torturée.

Scorpius est le responsable du rôle que doit endosser involontairement John Crichton, étant la personne le dotant d’une valeur inestimable. Il place ainsi l’humain au centre des convoitises, ce dernier se retrouvant poursuivi par les Scarrans et les Pacificateurs. Son savoir sur les vortex devient alors une possible arme pour remporter une guerre sur le point d’imploser. En conséquence, Crichton doit prendre des décisions faisant ressortir ses traits de caractère en accord avec la nature héroïque du personnage, dont le plus dominant est assurément son sens exacerbé du sacrifice – pour lui, pour les autres, pour ceux qu’il aime. Il se rendra à Scorpius pour assurer la libération de Jothee, le fil de Ka D’Argo, dans Liars guns and money: With friends like these (2.20) et ira jusqu’à sauver la vie de son ennemi dans We’re so screwed : Hot to Katratzi (4.20) pour éviter que les connaissances sur les vortex ne se retrouvent dans les mains des Scarrans.

En plus de détenir un savoir particulier qui est aussi la clé pour son retour sur Terre, Crichton endosse un rôle de protecteur qui doit tout faire pour éviter que ces connaissances ne tombent dans de mauvaises mains. Qu’y a-t-il de mieux que la mort de notre héros pour véritablement illustrer ce point ? Ce sacrifice, John le fera dans Infinite Possibilities: Icarus Abides (3.15). S’il place sa vie après celle des autres, notre héros aura voulu plus que tout protéger celle qu’il aime : Aeryn Sun.

Aeryn Sun, l’amour

John et Aeryn dans Farscape

Aeryn Sun est une pilote « pacificatrice » plaçant l’obéissance et l’honneur au dessus de tout. Son existence prendra un tournant inattendu à sa rencontre avec John, ce dernier étant celui qui causera sa destitution militaire avec laquelle s’accompagne la sentence de peine de mort. Aeryn se voit obligée de fuir avec le reste du groupe sur Moya. C’est le début d’une histoire d’amour unique en son genre qui sera au cœur du développement de la série – et de l’évolution de notre héros.

Au seuil de la mort, John Crichton déclarera qu’Aeryn a fait de lui un homme meilleur. Il ne sera cependant pas nécessaire d’attendre ce moment crucial pour qu’il démontre l’affection qu’il lui porte et le fait qu’il est prêt à se dépasser et à mettre son existence et celle des autres en danger pour la sauver. C’est ce qui se passera quand Aeryn, gravement blessée, aura besoin d’une greffe de tissus pour survivre. John infiltre la base Gammak (installation des Pacificateurs orientée vers la science et les recherches) pour trouver un donneur dans Nerve (1.19). C’est là qu’il rencontrera Scorpius, scellant à tout jamais son destin. Aeryn se révèle être alors à l’origine de tout ce qui suivra, celle pour qui tout a commencé.

Dès le départ se développera une relation compliquée, d’abord par le comportement hostile d’Aeryn qui ne sait comment gérer ses sentiments envers John, ensuite par les périples qu’ils devront traverser – ce qui les rapprochera autant de fois que cela les éloignera.

Introduite comme une femme froide, Aeryn menait une vie régie par un code établi qui ne laisse pas de place à l’opinion personnelle et aux émotions. Elle est donc un soldat avant tout et se glissent entre elle et John des différences culturelles et raciales de taille. Ils vont ensemble alors évoluer : il sera celui qui l’aidera à se connaitre, tandis qu’elle l’assistera dans sa découverte d’un monde aussi diversifié que dangereux et fascinant. Un monde dans lequel il ne pourrait pas survivre sans Aeryn auprès de lui. Personne mieux que lui n’aura défini leur relation en les comparant à « Butch and Sundance », illustrant qu’Aeryn est plus que l’intérêt romantique, elle est sa partenaire envers et contre tous. Elle sera d’ailleurs l’une des plus grandes alliées de John, déterminée à lui apporter toute l’aide possible pour éviter que quiconque n’obtienne la technologie des vortex

La série met donc en scène une romance épique qui jouera un rôle primordial dans le destin de John. S’ils connaissent de multiples épreuves et certaines créent de véritables scissions entre eux, leur idylle reste indissociable ce qui fera de John Crichton l’homme qu’il est.

John et Aeryn dans Farscape : Peacekeeper Wars
John et Aeryn dans The Peacekeeper Wars

Si ce dernier se montre sans aucun doute dévoué à ses amis, il est prêt à tout pour celle qu’il aime. Souvent, ce sont ses sentiments pour Aeryn qui le pousseront à agir, à se dépasser et aussi se comporter de façon plutôt dangereuse – autant pour lui que pour ses proches.

Le savoir que possède John sera au cœur des plus grandes tragédies qui affecteront le couple, mettant en danger régulièrement l’équipage de Moya et testant ainsi les limites de leur relation. S’il est évident qu’ils s’aiment, la mort viendra s’interposer entre eux : d’abord celle de Zhaan qui se sacrifiera pour Aeryn, puis pour sauver le vaisseau ; ensuite, celle de John, tout simplement.

Dédoublé par un alien dans Eat Me (3.06), nous aurons temporairement deux exemplaires de notre héros, identique sous tous rapports (apparences, mémoires, connaissances). Aeryn développera une relation intime avec l’un d’eux avant qu’ils ne soient séparés par la mort suite au sacrifice moral de John – encore une fois pour éviter que les Scarrans obtiennent des informations sur la technologie des vortex.

Alors que Scorpius est l’antagoniste qui entraine John dans ses retranchements, allant jusqu’à mettre à l’épreuve sa santé mentale, Aeryn est son opposé, celle qui aide l’astronaute à ne jamais perdre de vue ce qui l’anime et ce pour quoi il se bat. En occupant cette particulière position, Aeryn incarne la plus grande force de John, mais aussi sa plus grande faiblesse. Il se retrouvera alors à la repousser dans le but d’assurer sa sécurité, pour éviter que son ennemi ne l’utilise contre lui.

C’est aux côtés de celle qui a défini son existence que John accomplira sa destinée : devenir un agent de la paix dans l’univers. Poussé par ses ennemis, il finira par employer ses connaissances des vortex pour mettre fin à la guerre. Une décision qu’il a prise pour que sa famille – ses amis, Aeryn et son fils qui vient de naitre – puisse vivre dans un monde meilleur.

John Crichton, l’humain

John Crichton dans Farscape

L’histoire de John Crichton aurait pu prendre de multiples tournants. Seul représentant de la race humaine aux confins de la galaxie, il n’est à aucun moment posé comme un être supérieur, plus éduqué ou intelligent.

John Crichton, plus que tout, est une sorte de symbole. En étant envoyé à l’autre bout de la galaxie, l’astronaute embrasse une position d’explorateur qui le confronte à un monde aussi riche que dangereux où il fera des rencontres qui changeront à tout jamais son existence. Son destin se forgera là où il ne s’y attendait pas, dans des territoires inconnus, où un savoir unique dont il ne soupçonnait pas l’existence lui donnera une valeur incommensurable.

À sa droite se trouve Scorpius, l’antagoniste qui met en péril sa liberté, capable du pire pour obtenir ce qu’il veut, résultat même de la haine entre deux peuples. À sa gauche, se trouve Aeryn, pour qui il est prêt à tout, partenaire dans l’adversité avec qui il brisera les frontières de l’inconnu et de la différence pour assurer un monde meilleur. Sans eux, John ne pourrait être l’homme qu’il est, l’incarnation – même avec ses défauts – de ce que l’être humain peut faire de mieux pour dépasser ses limites au nom de la connaissance et de l’amour.

Farscape est disponible en DVD dans des éditions françaises à la qualité discutable (surtout les premières saisons). Si vous parlez anglais, nous recommandons l’édition Blu-ray qui ne comprend malheureusement pas de sous-titres français.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link