Dave et Julia tentent de célébrer leur anniversaire, mais leurs amis n’arrêtent pas de s’imposer. Dave propose alors de passer une soirée avec eux afin d’être tranquille le lendemain, mais cela va rapidement dégénérer quand Vance va commencer à mentir à Amy pour la forcer à venir.

Perfect Couples nous a déjà été présentée en décembre avec un épisode preview qui n’était donc pas le pilote. On reprend alors dès le départ et, autant le dire, il faut mieux débuter avec ce pilote.

Nous voilà introduits à Dave (Kyle Bornheimer) et Julia (Christine Woods) qui forment un couple tout ce qu’il y a de plus normal. Ce n’est pas forcément le cas de Rex (Hayes MacArthur), le frère de Julia, et de sa femme Leigh (Olivia Munn) qui sont obsédés par la perfection de leur relation qu’ils entretiennent grâce à des livres et des thérapies. Pour finir, il y a Vance (David Walton), le meilleur ami de Dave et partenaire professionnel, qui vit avec Amy (Mary Elizabeth Ellis) une relation assez volatile, entre ruptures et réconciliations.

Le concept de la série est donc de mettre en scène trois couples d’amis très différents qui ne cessent de s’inviter dans la vie des uns et des autres.

Au niveau des présentations, ce pilote se révèle assez efficace, installant clairement les liens entre les personnages et les personnalités de chacun. Les règles qui régissent ce petit univers sont par contre un peu floues, car il n’est pas facile de déterminer si les aspects surréalistes sont là pour montrer que le show est excentrique et compte embrasser son grain de folie pleinement ou s’il s’agit uniquement de simples ressorts comiques ponctuels.

Si c’est le premier cas, il y a un gros potentiel, car les scènes partent régulièrement en roues libres dans ce pilote, exploitant ainsi un humour s’appuyant sur le fait que les personnages sont relativement incontrôlables. Si c’est le second cas, ça risque juste de devenir assez lourd rapidement.

Il faudra donc voir par la suite, mais en attendant, Perfect Couples se révèle finalement plutôt engageant grâce à son rythme soutenu et à son montage dynamique qui parvient à induire quelques bons effets comiques. Bien entendu, il s’agit d’un pilote et il y a certaines maladresses un peu lourdes, mais ces trois couples méritent peut-être qu’on apprenne à les connaitre.