Person of Interest – C.O.D. (2.09)

Finch et Reese tentent de déterminer qui voudrait s’en prendre à un chauffeur de taxi. Carter découvre alors qu’il n’est peut-être qu’un dommage collatéral dans une histoire d’espionnage. Fusco est de nouveau forcé de travailler pour H.R.

Avec un concept comme le sien, Person of Interest est susceptible d’enclencher occasionnellement le pilote automatique. Malgré ça, la série possède une mythologie assez riche pour toujours trouver le petit plus à ajouter afin de ne pas simplement sombrer dans la torpeur.

C’est ce qui se passe ici avec Fusco qui est, une fois de plus, obligé de travailler pour HR – du moins, ce qu’il en reste. Cela n’en devient pas poussif pour autant, mais on frôle la répétition à un certain moment. Heureusement, cette seconde saison semble contenir des plans pour le détective et, à l’aide de quelques allusions à Elias, nous avons le droit à des twists bien pensés. Arrivé à la fin, il parait évident que Fusco n’en est qu’au début de ses problèmes et son mauvais timing fait qu’il se retrouve isolé de Reese au moment où il aurait vraiment besoin de son assistance. Mettre le personnage à l’écart est un bon moyen pour faire monter la tension, surtout qu’avec le temps, on s’est réellement attaché à lui et il serait dommage de le voir sombrer. C’est là-dessus que comptent les scénaristes et cela devrait nous offrir quelques surprises par la suite.

En attendant, Reese et Finch se concentrent sur le cas d’un chauffeur de taxi qui se révèlera n’être qu’une accidentelle victime dans une affaire entre un russe, des estoniens et le gouvernement américain. L’ensemble est aussi poussif qu’il y parait, et les dialogues pas toujours inspirés n’aident pas vraiment à vendre le tout. Cela dit, les personnages embrassant pleinement la situation et délivrant tout ce qu’ils peuvent pour nous aider à y adhérer, il n’est pas difficile de simplement se laisser porter par le divertissement.

À ce stade de la saison, à savoir à un épisode de la pause de fin d’année, il n’est pas réellement surprenant de se retrouver avec une intrigue qui se limite à faire du remplissage. C’est tout de même fait de manière convaincante, bien que cela ne soit pas suffisant pour rendre l’ensemble véritablement mémorable.

Finalement, on peut remercier Fusco d’avoir une fois de plus montré qu’il était un atout majeur du show, car il donne à ce C.O.D. ce qui lui était nécessaire pour ne pas être totalement anecdotique. Passer cela, on attend le prochain épisode qui devrait nous livrer du matériel plus solide afin de nous préparer aux vacances.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link