Person of Interest – Proteus (2.17)

Person of Interest - Proteus (2x17)

Après trois jours de silence, la Machine délivre 6 nouveaux numéros qui poussent Reese à se rendre sur une presqu’île alors qu’une tempête arrive sur la côte. Sur place, il trouve un agent du FBI qui est sur la piste d’un tueur en série qui vole l’identité de ses victimes.

Après l’introduction explosive de Samantha Shaw, Person of Interest redonne à Finch et Reese les premiers rôles. Pour l’occasion, ils ont même un léger surplus de travail, puisqu’ils reçoivent 6 numéros. La Machine fonctionne parfois de manière étrange.

Outre cette particularité, la série nous sert un épisode qui reprend une formule bien classique. Un groupe de personnes se retrouvent coincées sur une ile en pleine tempête, parmi elles se trouve un meurtrier. Forcément, l’approche de Person of Interest apporte naturellement un twist supplémentaire. En tout cas, la conjoncture est idéale pour entretenir une bonne tension du début à la fin, et les différents rebondissements ont le mérite d’être savamment minutés. Il est par contre un peu dommage que l’ensemble de l’intrigue ne possède pas plus de surprises, car l’identité du tueur s’impose comme une évidence à un certain point. Heureusement, il ne faut pas attendre trop longtemps pour qu’Harold la découvre lui-même.

Cela dit, les scénaristes n’avaient clairement pas l’intention de faire de Proteus un épisode indépendant quelconque dont la principale qualité aurait été le dépaysement. Au lieu de cela, comme c’est souvent le cas, ils insinuent des idées dans le scénario de façon à offrir à l’ensemble une place plus importante dans un schéma global. Un peu comme à l’époque où l’existence d’Elias n’était qu’une sorte de légende urbaine, nous retrouvons des signes annonciateurs de quelque chose de massif qui n’est pour l’instant qu’une ombre à l’horizon.

Tout d’abord, le silence de la Machine pendant trois jours s’impose comme un incident inquiétant. On nous l’a redit dans l’épisode précédent, les numéros n’arrêtent jamais de venir. Le fait qu’il y a eu une coupure n’est clairement pas naturel et, puisqu’il n’est pas possible de découvrir l’origine du problème, le mystère prend une allure bien étrange.

Ensuite, Finch prend soin de nous rappeler le fait qu’il ignore toujours ce que le virus de Stanton doit accomplir, ce qui n’est vraisemblablement pas anodin non plus dans un tel contexte.

Pour terminer, Proteus utilise le concept de ce tueur en série qui vole des identités pour ramener sur les devants un des grands mystères du show : qui est vraiment Finch ? On nous a révélé beaucoup de petits éléments à son sujet, mais il a été établi il y a un moment déjà qu’il assumait une fausse identité, et ce, depuis bien avant qu’il rencontre Ingram. Alors, n’était-ce qu’un rappel anodin ou une révélation pourrait bientôt nous être offerte ?

Globalement, Proteus est donc un épisode assez conventionnel et efficacement exécuté qui sert à soulever des questions intéressantes, alors que l’on se prépare à s’engager dans la dernière ligne droite de la saison.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires