Person of Interest Saison 4 : La guerre des Machines

Person of Interest - Saison 4

La guerre des intelligences artificielles est déclarée. Dans un coin, nous trouvons Samaritan et son armée. De l’autre, la Machine et son équipe composée de Reese, Finch, Root et Shaw. Un classique David contre Goliath qui a comme finalité l’avenir de l’humanité – littéralement.

Plus que jamais durant cette saison 4, Person of Interest spécule sur la dérive de la surveillance constante des citoyens (pour leur propre bien) en poussant sa métaphore au niveau où le gouvernement perd le contrôle au profit d’une entreprise privée. Et c’est effrayant.

Bien entendu, la série conserve sa structure traditionnelle malgré tout. Les clients de la semaine s’enchainent, tandis qu’une trame plus large se développe en toile de fond, revenant ponctuellement sur les devants pour faire monter les enjeux. Ceux-ci deviendront d’ailleurs très personnels à mi-chemin, forçant une mise en perspective questionnant le bien de l’individu sur celui de la masse. Forcément, jamais aucune réponse n’est livrée simplement, mais cela donne du suspense, de l’action et tout ce qui se doit de composer le type de divertissement auquel la série nous a habitués.

On peut même dire que les scénaristes de cette saison 4 suivent à la lettre le schéma établi par le passé. Que ce soit dans la façon dont l’intrigue Samaritan est structurée ou la façon avec laquelle Elias est régulièrement impliqué, il est difficile de ne pas reconnaitre une structure narrative bien rodée. Un peu trop par moment, car même si les épisodes individuels offrent majoritairement ce que l’on peut en attendre, ils le font de plus en plus souvent d’une manière qui semble mécanique. Person of Interest n’est pas noyée dans la routine, de loin, mais sa narration perd en spontanéité.

En dépit de cela, les personnages continuent de s’imposer comme étant les éléments les plus importants de la série et certains suivent des évolutions particulièrement intéressantes. Ainsi, depuis que John a laissé Jessica derrière lui, il ne progressait plus, n’existant par moment que pour délivrer de l’action. Sa relation avec Finch restait au cœur du show, mais le voir chercher à travailler sur ses problèmes personnels lui redonne un intérêt certain. De même, suivre Root qui doute de son Dieu ou Harold qui fait face au conflit moral que sa création pose permet le développement de réflexions pertinentes qui sont impeccablement menées du début à la fin de la saison.

On ne peut qu’apprécier après tout ce temps que Person of Interest ait encore des choses à raconter avec ses personnages, tout comme le fait que son débat continu sur la surveillance généralisée s’étoffe toujours. Le problème est alors dans la manière avec laquelle tout cela est parfois abordé. De plus en plus d’épisodes indépendants s’appuient sur des raccourcis pour atteindre leur but, diminuant l’intérêt d’une formule qui prend certes de l’âge, mais qui reste pourtant efficace quand elle est bien utilisée.

Avec sa saison 4, Person of Interest accomplit donc beaucoup de choses intéressantes. Elle ne le fait pas forcément toujours de la meilleure façon qui soit et, si on ne peut qu’apprécier la pertinence du fond, c’est dans la forme qu’elle montre par moment des signes de fatigue. Quand on regarde l’ensemble des épisodes d’un bloc, cela n’est pas criant, car les scénaristes récompensent encore l’investissement sur la durée, mais ils perdent un peu la main quand il s’agit de bouger les pions sur leur échiquier. Aussi enthousiasmants que les rebondissements puissent être, ils sont livrés en suivant un timing de plus en plus rigide. On ne peut qu’espérer que le chaos qui s’annonce pour la saison 5 permettra à la série de corriger le tir afin qu’elle retrouve plus de spontanéité. En attendant, cette guerre des machines reste un divertissement intelligent et efficace.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link