Person of Interest : Chasse à l’homme (4.18)

Person of Interest : Skip (4.18)

Reese doit protéger une chasseuse de primes peu conciliante. Cette dernière n’aime pas le voir se mêler de ses affaires. Une opportunité s’offre à Finch pour voir son plan lancé à Hong Kong passer à l’étape supérieure.

Person of Interest aime analyser le comportement humain et les scénaristes profitent de cette période plus ou moins transitionnelle dans cette saison 4 pour s’arrêter sur les motivations de ses personnages. Avec Skip, il est surtout question de se pencher sur les sacrifices qu’ils sont prêts à faire, que ce soit pour eux ou pour les autres, et les compromis qui vont avec.

L’équipe créative tente bien entendu de faire tout cela en délivrant autant des enjeux épisodiques que mythologiques – le tout pouvant se confondre de manière étonnante lorsque l’épisode se termine.

La série aime en tout cas toujours jouer avec les apparences, comme c’est le cas avec l’introduction du numéro de la semaine, une certaine Frankie, incarnée par Katheryn Winnick (la fameuse Lagertha de Vikings). Elle ne tarde donc pas à entrainer le détective Riley dans une chasse à l’homme qui prend un véritable tournant avec le retour d’Harper Rose – qui a fait sa première apparition dans Blunt (4.16).

Sans posséder de retournements étonnants, cette intrigue est avant tout là pour alimenter les thématiques de l’épisode où les affaires professionnelles finissent naturellement par être affectées par la partie personnelle et que les deux s’entremêlent pour pousser dans des directions plus ou moins inédites. Frankie et Reese possèdent une excellente alchimie et délivrent aussi ensemble de bonnes scènes d’action, ce qui permet de passer outre les éléments les plus consensuels de l’histoire qui parvient à ne pas tomber à plat grâce aux multiples parties qui sont mêlées aux évènements.

En tout cas, cette dynamique parait plus naturelle que celle qui existe présentement entre John et Iris, dont la relation prend un tournant malheureusement prévisible et qui est assez cliché, voir qui tend presque à dévaloriser le travail psychologique amorcée. Au-delà de la question éthique, on ne peut pas dire que cela aura été amené finement et il y a du travail à faire pour légitimer cette orientation.

De son côté, Harper Rose (ou Fiona ou Athena) gagne quelque peu en force en exposant de nouveau sa capacité à manipuler une situation pour se sortir du pire, ce qui est dans l’univers de Person of Interest plus qu’utile. Si le personnage est toujours approché avec une certaine superficialité, ce qui se construit autour d’elle soulève amplement l’intérêt pour compenser cet aspect à ce niveau-là.

Quoi qu’il arrive, Skip se révèle bien plus fascinant pour la manière dont il se pencher sur la relation de Root et Harold. Ce dernier retrouve Beth Bridges – rencontrée à Hong Kong – et se voit alors offrir l’opportunité de voir un plan soigneusement préparé porter ses fruits avec une ultime action. Si les scénaristes continuent d’explorer les répercussions de la « mort » de Shaw sur les personnages, ils trouvent un moyen d’utiliser cette perte pour valoriser les relations qui se sont développées et le prix que peut avoir la guerre contre Samaritan. Le rappel de leur première rencontre est d’ailleurs plus qu’un clin d’œil, celui-ci aide à mettre en perspective les actions de chacun, soutenant jusqu’où Root est prête à aller dans sa dévotion – qui s’étend au créateur de la Machine. Les deux personnages ont ainsi le droit à une sorte de face à face qui met parfaitement en scène les idéaux de chacun, mais aussi les souffrances qu’ils accumulent et comment ils gèrent le poids de leur culpabilité. Sans surprise, Amy Acker et Michael Emerson font un excellent travail, donnant vie à une large palette d’émotions.

Cet épisode ne peut se terminer au final que sur un compromis, et plus ou moins tout le monde ou presque a dû en faire un pour réussir à obtenir une partie de ce qu’il voulait. Person of Interest tente d’ailleurs elle-même de faire quelques compromis narratifs pour faire progresser à la fois sa mythologie et ses personnages. L’ensemble fonctionne, tout particulièrement avec Root et Finch, mais il est aussi clair que pour d’autres aspects (comme Iris et Harper), les développements à venir seront déterminants pour juger de leur valeur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link