Person of Interest – The High Road (2.06)

Pour approcher sa dernière cible, Reese doit s’installer en banlieue et demande à Zoe de l’aider. Rapidement, il découvre les plaisirs d’un voisinage paisible et les secrets qui s’y cachent.

Le concept de base de Person of Interest offre beaucoup de possibilités, mais Reese tend à souvent se retrouver dans le même genre d’univers. Cette fois, cela change, il est sorti de son habitat naturel pour rejoindre une banlieue tranquille de New York.

L’idée a un certain charme, c’est indéniable, surtout quand on sait à quel point John peut être inconfortable dans les situations les plus banales du commun des mortels. Malgré ça, cet épisode ne va pas trop jouer la carte du dépaysement, ramenant l’intrigue dans les rues de New York à mi-parcours.

Il faut cependant apprécier l’effort, car la dynamique de l’épisode sort ainsi légèrement des sentiers battus et n’est clairement pas dénuée d’humour. Il est tout de même dommage que l’occasion ne soit pas saisie pour aller juste un peu plus loin, tout particulièrement avec Zoe à portée de main.

Comme dans l’épisode précédent, elle apporte gracieusement son aide à John, sauf que cette fois, elle est véritablement impliquée dans l’intrigue, jouant un rôle qui n’est pas anodin, celui de madame Reese. La série ne s’aventure pas trop dans le registre romantique, c’est le moins que l’on puisse dire, mais il est clair que les scénaristes ont conscience qu’il y a une véritable alchimie entre Zoe et John. Les voir s’amuser avec n’est pas une mauvaise idée, mais bien qu’ils se donnent ici tout l’espace pour le faire, ils n’accomplissent vraiment pas grand-chose.

Pour compenser, une petite série de flashbacks revient sur la rencontre entre Harold et Grace, ou comment la machine s’est immiscée dans la vie sentimentale de son créateur. C’est une anecdote sympathique.

Pour le reste, l’épisode s’engagera progressivement dans une voie des plus classique qui sera menée avec une efficacité indéniable. Carter trouve alors le moyen d’intervenir, mais c’est plus pour boucler l’intrigue avec crédibilité que pour autre chose.

Au final, The High Road n’est pas un épisode réellement primordial, au contraire. Cela ne l’empêche pas d’être satisfaisant à un certain degré, puisque l’histoire est traitée de manière convenable, les dialogues sont bien souvent très sympathiques et on aborde quelques thèmes qui trouvent une résonnance chez les personnages, même si c’est très léger. Dommage donc que le dépaysement ne soit pas complet, car la conjoncture laissait entrevoir plus de possibilités. Il y aura toujours l’option de revenir dans ce type d’univers par la suite de toute façon, la série est heureusement là pour durer.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link