Powerless : Sans pouvoir, difficile de survivre à Charm City (Pilote)

Vous demandiez-vous à quoi ressemblerait une série dans laquelle Vanessa Hudgens passe son temps à entrer avec détermination dans divers bureaux et autres laboratoires pour délivrer des discours d’encouragement ? Powerless offre une réponse. Bonus, cela se déroule dans l’univers DC Comics, donc on a le droit à entendre des noms de super-héros qui sonnent familiers.

Pour faire court, Powerless est simplement une comédie de bureau. Comme beaucoup de shows de ce type, cela débute avec l’arrivée de la dernière recrue qui nous sert de guide dans cet environnement particulier.

Nous suivons donc Emily Locke (Hudgens) qui débarque à Charm City pour travailler à Wayne Security, une division de Wayne Enterprises dédiée à la fabrication de produits pouvant aider monsieur et madame tout le monde à survivre dans ce monde où héros et vilains s’affrontent dans la rue.

Tous les amateurs de comics ont un jour lu une de ces histoires consacrées à une personne normale affectée par un super-héros. L’idée est souvent de montrer qu’avoir un pouvoir n’est pas une nécessité pour être quelqu’un. Il semble que NBC a pensé que cela était une bonne accroche pour un show. Ce pilote de Patrick Schumacker et Justin Halpern nous propose donc exactement cela et appuie même fortement sur cette idée.

Ainsi, Emily est là pour changer le monde. Sa première mission est de sauver son travail et celui de ses nouveaux collaborateurs. Elle y arrivera et on la célèbrera pour ça, mais pas pour nous avoir fait rire.

Powerless est une comédie, mais est assez pauvre en matériel vraiment comique. Emily est d’ailleurs la première responsable de cela. Elle est juste partout et ne semble pas avoir la capacité de laisser ceux qui l’entourent assez d’air pour respirer.

C’est regrettable, car les autres personnages ont du potentiel dans le registre comique. Danny Pudi, Ron Funches et Jennie Pierson affichent d’ailleurs une bonne dynamique ensemble, tandis qu’Alan Tudyk cabotine ce qu’il faut pour montrer que son rôle de cousin sans avenir de Bruce Wayne pourrait aller quelque part.

Il faudra cependant confirmer cela rapidement, car Powerless parait avant tout s’appuyer sur ses licences de super-héros pour justifier sa pertinence. Les clins d’œil et autres gags à destination de lecteurs de comic books assidus ont des limites bien réelles. Une fois qu’on les a enlevés, on ne se retrouve pas vraiment avec un pilote très enthousiasmant.

Si Vanessa Hudgens fait moins de discours et laisse ses collègues prendre le dessus sans trop tarder, Powerless pourrait peut-être aller quelque part. Pour le moment, rien n’est moins sûr.

De Superman à Arrow : Le guide des séries DC Comics

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link