Preacher Saison 1 : Bienvenue à Annville, Texas

Preacher Saison 1

En attendant le retour des zombies de (Fear) The Walking Dead, AMC (et OCS en France) a choisi d’occuper une partie de la saison estivale avec Preacher. Cette nouvelle série développée par Seth Rogen et Evan Goldberg — et scénarisée par Sam Catlin – est l’adaptation du comic book ultra violent et controversé de Garth Ennis.

Si la première saison de Preacher reprend des éléments de la version papier, il est préférable de se distancer le plus possible de ce que l’on pouvait imaginer qu’une adaptation du comic book serait. En plus de faire des choix qui nous éloignent sur certains points de la tonalité de l’œuvre d’origine, il se trouve que ces 10 épisodes se présentent comme une sorte de préquelle. Là où le comic book est un road trip, celui-ci ne sera introduit que dans les dernières minutes du final.

Preacher choisit pour sa saison 1 de s’intéresser à la communauté d’Annville où le révérend Jesse Custer (Dominic Cooper) sert Dieu et tente de guider tant bien que mal les membres de son église. Il se voit offrir l’opportunité de vraiment influer sur la vie des résidents lorsqu’il se retrouve possédé par une entité qui le dote de pouvoirs.

Jesse est également un ancien criminel qui possède de nombreux démons qu’il a préféré enfouir plutôt que de les confronter pour vraiment aller de l’avant. Il n’est pas le seul dans ce cas, les habitants de cette ville du Texas ont une façon bien à eux de faire face à ce qui ne va pas dans leur existence. Un fait que n’ignore pas Tulip (Ruth Negga), l’ex de Jesse qui est de retour en ville pour lui demander de l’aide pour un dernier plan. Un fait que découvre Cassidy (Joe Gilgun), un vampire qui se retrouve un peu par hasard dans ce coin et va se lier d’amitié avec Jesse.

Avec un révérend en premier rôle, Preacher peut aisément s’intéresser à la place que Dieu occupe dans notre vie en se penchant sur ce que cela signifie vraiment. On ne peut pas dire que l’équipe créative n’a pas abordé les questions découlant d’une telle problématique, avant tout à travers Eugene « Arseface », un jeune homme défiguré qui est, à sa façon, sur le chemin de la rédemption. Jesse sert quant à lui à interroger sur la place du bien et du mal en chacun de nous, un sujet qui est destiné à définir toute la série. Il est comme une âme égarée déterminée à faire le bien, mais qui enchaine les décisions discutables dont certaines avec de très lourdes conséquences.

Le problème qui se pose est que les scénaristes vont passer avec Eugene, Jesse et finalement tous les autres personnages ou presque de Preacher beaucoup trop de temps à ne pas expliciter de quoi il retourne. Quel est l’histoire d’Eugene ? Qu’est-ce que l’entité qui habite Jesse ? Qui est après Cassidy ? Qu’est-ce que le Grail Industries évoquée avec Tulip ? Qui est ce fameux cowboy ?

L’équipe de Preacher choisit le plus souvent d’introduire assez tôt les éléments de son récit, qui seront ignorés pendant plusieurs épisodes avant de revenir sur les devants. Dans un ou deux cas, cela ne sert d’ailleurs qu’à semer les premières graines pour la suite. Un sentiment de confusion ou de frustration découle alors de la première partie de saison qui est avares en informations.

Tulip en est un exemple parfait dans le sens où elle arrive en ville avec son plan qui sera mis de côté pour être confronté en fin de saison. Entre les deux, il faudra l’occuper et elle se retrouvera réduite à devoir plus ou moins attendre que Jesse se décide à bien vouloir faire quelque chose. Il faut également patienter jusqu’au sixième épisode pour obtenir des explications au sujet de l’entité qui a trouvé refuge au sein de Jesse.

Quoi qu’il en soit, garder le mystère n’est pas toujours une bonne idée. En fait, il est difficile de savoir comment pleinement interpréter les réactions de certains personnages alors que l’on fait face à un gros problème de tonalité.

Introduite comme une série destinée à être plus que violente et possédant un humour noir avec son pilote, Preacher s’éloigne assez rapidement de ses deux aspects pour choisir quelque chose de plus contemplatif. Pour autant, elle y revient par intermittence, jonglant entre différentes atmosphères avec un succès limité.

Si Preacher garde le cap, c’est grâce à ces nombreux personnages charismatiques. Les anges Fiore et DeBlanc font partie des belles réussites de cette saison, au même titre que le shérif Root (et père d’Eugene) dans un registre plus émotionnel et Cassidy pour l’humour (avec l’intégration de quelques running gags inspirés).

Dans d’autres cas, certains acteurs compensent quelques lacunes scénaristiques, à commencer par Ruth Negga et Lucy Griffiths qui tirent le meilleur de deux figures qui se révèlent trop vite limités dans leurs mouvements malgré deux caractères aussi forts que différents. De son côté, Jackie Earle Haley offre à Odin Quincannon plus de relief que le scénario.

Au final, ils évoluent tous dans une première saison qui se montre un peu trop irrégulière, autant dans son ton que dans le déroulement de son histoire. On peut en arriver à la conclusion que Preacher cherchait tout simplement son identité au sein de ces épisodes, à l’image de son protagoniste phare qui était perdu et finit par avoir une direction explicite à suivre à la fin. Il ne reste donc plus qu’après tout cela que la série embrasse la nouvelle destinée de Jesse Custer pour véritablement prendre son envol dans la saison 2 – qui a été commandée.

La première saison de Preacher sera disponible en DVD et Blu-ray à partir du 26 octobre 2016. En attendant, vous pouvez également vous procurer le comic book pour un aperçu de ce qui est peut-être à venir (ou non) dans la série.

Preacher - Saison 1 [DVD + Copie digitale]
List Price: EUR 25,07
Price: EUR 20,99
You Save: EUR 4,08
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link