La nouvelle proximité entre Jenna et Ezra oblige Aria à avouer à ce dernier toute la vérité. Emily entame une relation avec Paige mais comprend très vite que la jeune fille ne souhaite pas sortir du placard. Ashley découvre la présence de Caleb ce qui pousse Hanna à découcher et à passer la nuit avec le jeune homme. Spencer et Toby comprennent la signification du nombre 214 et se rapprochent plus que jamais avant que la police ne s’intéresse de près à Spencer.

What’s up Bitches ? Good news, Pretty Little Liars semble renouer cette semaine avec ce qui faisait l’intérêt de la première partie de la saison : du bon gros mystère entaché de bonnes grosses ficelles, des bisous – et plus si affinités –, des révélations, des disputes, le tout dans un joyeux désordre en donnant quand même l’impression de savoir où l’on va.

Love is everywhere à Rosewood et on en profite pour oublier un peu vite que l’on est lié à d’autres, à l’image d’Emily dont la relation avec Maya semble un lointain souvenir. Il faut dire que la Paige, nouvelle formule, détendue, amusante, et limite mignonne, qui l’invite dans un bar-karaoké et à un pique-nique dans des coins perdus est assez attirante. Mais bien sûr, la jeune fille comprend rapidement que rester avec Paige signifie retourner dans son placard alors que la lutte pour en sortir a été bien trop dure, notamment face à sa mère. Espérons que Paige reviendra dans le tableau, car le couple fonctionnait bien et d’une façon très différente d’Emily/Maya.

On passe aussi à la vitesse supérieure du côté d’Hanna qui, mine de rien, dans cet épisode, perd sa virginité avec Caleb. Bien sûr, le camping n’est pas le comble du romantisme, mais en revanche, disparaître toute la nuit avec son nouveau chéri pour embêter Maman, ça, c’est drôlement plus excitant ! Mais au final, petite déception que de découvrir que le jeune homme n’est pas ce qu’il semble être et qu’Ashley avait raison. Attention, suspens : mais pour qui travaille-t-il ?

Et dans la série « les garçons nous cachent des choses », qui eut cru que le petit Toby avait un corps d’Apollon sous son blouson en cuir ? C’est ce que découvre une Spencer très mal à l’aise, mais intéressée, qui va passer la nuit à côté de lui dans la chambre de motel qui jouxte la fameuse 214. Ah, ces deux-là vont formidablement bien ensemble et la jeune fille a besoin d’une épaule rassurante, étant donné que ses parents la prennent pour une cinglée et que la police l’accuse de mensonge ! Notons au passage qu’en terme d’intrigues, on ne comprend plus rien. Il nous faudrait à la rigueur une frise des événements ou un bon gros « précédemment » sur le sujet !

Et une fois de plus, Aria et Fitz gagnent la palme du couple le plus ennuyeux, et ce, même après qu’elle lui a raconté la vérité, « toute la vérité, je te le jure, mon chéri ! ».

C’est donc avec plaisir que l’on savoure cet épisode gentiment épicé qui renoue avec les racines de la série. Les raccourcis sont faciles et les retournements de situation bien rapides, mais c’est autrement plus intéressant que lors des précédents épisodes.

avatarUn article de .
1 commentaire