Les filles confrontent Jenna et décident de tendre un piège à Ian en lui demandant de l’argent contre la clé USB. Lucas découvre que Mona a délibérément éloigné Caleb d’Hanna qui ne se remet pas de cette séparation. Ezra annonce à Aria qu’ils n’auront plus à vivre cachés alors que les parents d’Emily veulent s’installer au Texas.

S’il faut bien reconnaître une qualité à cet épisode final de la saison 1 de Pretty Little Liars, c’est bien l’intelligence de son titre. For Whom the Bell Tolls ou en français Pour qui sonne le glas est à la fois une réminiscence d’un film culte avec Ingrid Bergman, une très bonne expression qui s’applique à un season finale et une inside joke dans le sens où une cloche finit bel et bien par sonner (la meilleure scène de l’épisode).

Mais c’est malheureusement la seule véritable qualité de l’épisode. Si vous vous attendiez à de grandes révélations, passez votre chemin ! L’épisode répond au strict minimum ou confirme ce que l’on savait déjà : Jenna couchait avec Toby et faisait croire à ses parents que ça venait de lui, la clé USB était l’assurance-vie d’Alison qui avoue très clairement qu’elle a découvert par hasard que son chéri de l’époque filmait à tout va. D’ailleurs dans ce flashback très intéressant, Alison mentionne ledit garçon en l’appelant le « boy next door » ce qui ne me semble pas décrire Ian. En outre, lors de son affrontement avec Spencer, il n’avoue à aucun moment avoir tué Alison et ignore même qu’elle est morte d’étouffement !

Bref, plus que jamais, il est très peu probable que Ian soit l’assassin d’Alison et le problème de l’épisode est justement que le spectateur est le seul à s’en rendre compte. Les héroïnes courent donc après des chimères et, chemin faisant, non seulement s’offrent au véritable grand méchant loup, mais se mettent aussi à dos la population de la ville qui va finir par très sérieusement se poser des questions sur le quatuor comme en témoignent les commentaires à la sortie de l’église.

Évidemment, il faut aussi lancer quelques pistes pour la saison prochaine d’où l’intervention des histoires personnelles avec le retour de Caleb, assuré par Lucas dont on ne comprend pas l’intérêt soudain pour les amours d’Hanna, le départ annoncé d’Emily pour le Texas (personne n’y croit !), ou la menace ultime pour le couple Ezra/Aria en la personne de Jackie, l’ex de ce dernier.

Beaucoup de questions restent donc sans réponses et d’autres se rajoutent : est-ce que l’on a provoqué l’accident de voiture de Spencer et Melissa ? Que veut vraiment le flic Garrett qui sort avec Jenna ? A est-il le sauveteur à la capuche ? Où est le corps d’Ian ?

Il faut dire qu’ABC Family, avec sa politique de pause interminable de milieu de saison alors que la saison 2 reprend en juin, ne permet pas aux scénaristes de la série de nous servir un vrai final percutant. For Whom the Bell Tolls ressemble à un épisode lambda pressé par le temps, assez peu soigné, et c’est évidemment très décevant.

Cette première saison se clôt donc sans feux d’artifices et laisse le spectateur quelque peu dubitatif et paumé devant cette avalanche mal maîtrisée d’informations en tout genre. Pourvu que les choses s’éclaircissent dans la saison 2.

avatarUn article de .
8 commentaires