Aria découvre que ses parents lui cachent leur liaison et qu’Hannah a envoyé l’invitation au musée à Ella. Spencer se rapproche de Toby pensant qu’il est la victime de la même personne qu’elle et affronte sa sœur au sujet de Ian. Hannah sympathise avec Caleb alors qu’Emily et Paige font la paix.

Do you speak French, Bitches ? Parce que cette semaine, nous parlons français. Ben oui, le français, c’est chic ! Vous n’avez qu’à demander à Bisous Bisous Gossip Girl ! C’est surtout le prétexte invoqué par Spencer pour se rapprocher de la maison de Toby, car depuis qu’elle a découvert qu’A ou quelqu’un d’autre cherche à la piéger en mettant son nom sur les reçus des bracelets, elle s’est dit que le petit Toby n’était peut-être pas le méchant de l’histoire. Et de s’excuser de son comportement à l’égard d’Emily à ce propos.

D’ailleurs, il faut bien que ces deux-là s’occupent et trouvent des sujets de conversation, car elles sont tout le temps ensemble. Dans Je suis une amie, les 4 inséparables font des groupes : Spencer traîne avec Emily dans sa chambre et Aria et Hannah jouent les détectives.

Spencer a donc pour nouveaux buts de 1) devenir pote avec Toby et 2) faire comprendre à Melissa que son petit mari n’est pas un ange. Mais si elle y va franco dans le discours avec le premier qui va la jeter de chez lui avec un petit message planqué dans l’exemplaire de L’Attrape-cœur, elle joue à cache-cache avec sa sœur alors qu’il serait si simple (et bien plus intéressant pour l’intrigue) de lui dire : « Figure-toi que ton mec sortait avec Alison et était avec elle le soir même de sa mort ». Mais non, ce serait trop simple. Et Melissa d’en profiter pour apprendre à sa sœur qu’elle est enceinte.

Si, dans une précédente critique, je m’inquiétais que l’on puisse revoir une Maya hétéro quand elle remettra les pieds à Rosewood, le problème n’est plus trop d’actualité. Ce qu’elle risque de trouver, en revanche, c’est son Emily en pleine action avec son ancienne ennemie de bassin. Depuis le début, la rivalité entre les deux et surtout l’agressivité de Paige à l’égard d’Emily n’est que le très maladroit processus par lequel les scénaristes intègrent cette nouvelle relation qui ne va pas tarder à éclore. Et de quoi Paige s’excuse-t-elle exactement à 1h du mat, sous la pluie, sous le porche d’Em avant de très adroitement se vautrer en vélo ? De ses propos homophobes ? Ça vient tardivement !

De leur côté, Hannah et Aria font donc équipe et découvrent via une petite expédition de nuit dans leur école que Papa et Maman Montgomery ont remis le couvert et que Caleb, le nouveau bad boy préféré d’Hannah vit là. Comme à peu près tout dans cet épisode, le rapprochement entre le chevelu et la blonde est des plus téléphonés et offre simplement une opportunité de « love interest » pour Hannah. Le même procédé que pour Emily et Paige en somme.

Une fois encore, A est assez peu présente et le fruit de ses manigances passées semblent lui tomber tout cru dans le bec à l’image de la rupture amicale entre Aria et Hannah. Mais est-ce bien le but recherché ? On ne saurait le dire.

Au final, outre la belle alchimie entre les personnages de Spencer et Toby, ce malheureux épisode de remplissage ne remonte pas la cote de la série qui se noie sous ses propres intrigues inutilement alambiquées.

avatarUn article de .
1 commentaire