Avant de partir, Caleb révèle à Hanna que Jenna était à la recherche d’une clé qu’Alison aurait donnée à l’une des filles. Alors qu’Aria suspecte Fitz d’avoir une triple vie, Emily, en voulant aider Paige, rencontre une jolie blonde qui s’assume. Spencer est sommée par sa mère de jouer profil bas et de rester loin de Toby. En coulisse, Garrett rode.

Depuis quelques semaines, force est de constater que les monteurs de la série ont la main très lourde. Voilà ce que c’est de multiplier les intrigues, pas toujours importantes depuis le milieu de la saison. 40 minutes, c’est court pour une histoire à tiroirs comme Pretty Little Liars !

La bonne nouvelle, c’est que l’édition DVD de la saison risque de regorger de scènes coupées. La mauvaise, c’est que la fin de l’épisode est complètement expédiée dès lors qu’Emily découvre la clé. Et bam, on appelle les copines, et bam, Spencer est piégée, et bam, on trouve l’entrepôt, et bam, on regarde toutes ensemble ce que contient la clé USB trouvée. Et puis ? Et bien rien, suite au prochain et dernier numéro.

Avant d’en venir à cette fin trop rapide pour être efficace, nos héroïnes ont comme toujours de petites affaires personnelles à régler. Oh, trois fois rien : une relation à peine commencée qui va dans le mur, un cœur brisé, une découverte inquiétante, et une épée de Damoclès policière.

Dans la famille “personnage sur lequel on s’acharne”, on demande Spencer. Ah, ce n’est pas la fête chez les Hastings en ce moment même si Maman est redevenue bienveillante et que Melissa et Spencer ne s’envoient rien à la figure. Cette dernière se trimballe d’ailleurs une figure tristounette parce que 1) la police la file pensant qu’elle a quelque chose à voir avec la mort d’Alison, et 2) elle ne peut pas voir Toby, son nouveau chéri. On comprend qu’elle fasse un peu la tronche étant donné que cette fois, elle manque de finir étouffée dans une attraction et qu’elle découvre que Melissa sert d’alibi à Ian à propos du fameux week-end au golf.

C’est clairement moins dramatique pour Emily qui ne sait plus où donner de la tête avec toutes ces filles qui s’intéressent à elle. Si son histoire avec Paige ne semble pas pouvoir aller très loin (la très juste Lindsey Shaw étant castée sur une autre série de la chaîne, snif !), elle n’est pas désespérée, loin de là.

C’est encore pire pour Aria, à laquelle on refile l’intrigue pourrie-pour-occuper-le-temps. Oh mon dieu, le méchant professeur a une photo d’une fille avec une bague de fiançailles sur sa page Facebook. Conclusion rapide de la jeune apeurée : il est marié. Oui, mais non. Et si on prenait une photo camouflée de couple qui va sûrement servir dans le final de la semaine prochaine ? Merci Aria, au revoir Aria !

Il reste donc Hanna et son blues post-rupture qui, là non plus, ne fait rien de particulier si ce n’est passer à côté du grand amour en faisant confiance à Mona. La faiblesse de l’intrigue est compensée par la belle relation entre la jeune fille et sa mère.

Voilà donc un avant-dernier épisode mollasson et mal dosé qui met tout en place pour un final que l’on espère à la hauteur des attentes. On se retrouve la semaine prochaine pour la résolution de quelques mystères.

avatarUn article de .
0 commentaire