Pretty Little Liars : démasqué(e) ? (Saison 2, Partie 2)

avatarun article de :
publié le :
7 avr 2012 à 8:11
votre opinion :
3 commentaires

Pretty little liars saison 2 partie 2

Dans le mid-season finale, A avait piégé Hanna, Aria, Spencer et Emily pour leur faire porter le chapeau du meurtre d’Allison. Il n’est alors pas étonnant que nous les retrouvions plus déterminées que jamais à découvrir l’identité du mystérieux psychopathe.

Entre temps, nous avons tout de même eu droit à un Halloween Special, riche en informations qui viendront orienter cette nouvelle fournée d’épisodes. Ainsi, Ali était elle aussi menacée par A et les liars remontent peu à peu la piste de ce que leur amie avait découvert. Celle-ci était en tout cas bien meilleure détective, car les filles n’ont qu’à suivre des petits cailloux, après avoir ramé ferme pendant presque deux saisons.

publicite

La tension monte et A devient de plus en plus dangereux, une escalade dans la violence qui fait de cette fin de saison la plus noire de la série. Les suspects se font aussi plus proches, les deux pistes majeures étant Lucas et Melissa.

Pretty Little Liars a donné un autre sens au mot « creepy », et l’a érigé au rang d’art. Elle maîtrise désormais parfaitement les ambiances glauques que ce soit dans une serre, un lac, un magasin de poupées ou un motel (jouissif hommage à Psychose dans le final). Alors, bien sûr, on pourrait crier au cliché et à l’invraisemblance. Comment Aria peut-elle accepter de monter dans un planeur avec un parfait inconnu ? Mais, c’est aussi ce genre de moments défiants toute logique qui fait le sel de la série.

La dimension Scooby gang du groupe est – elle – plus forte que jamais, alors que d’autres viennent rejoindre les filles dans la course contre A. Le plus utile est probablement Caleb, dont les qualités d’hacker amènent de grandes découvertes maintenant que les liars ont récupéré le téléphone de A. La présence grandissante de Mona est, quant à elle, un bol d’air frais. Certains parents voudraient aider eux aussi, encore faudrait-il qu’ils soient là.

Le côté teen show de la série est souvent ce qui la tire vers le bas. Néanmoins, cette seconde partie de saison offre plusieurs intrigues intéressantes. La révélation majeure de la relation entre Aria et Ezra apporte son lot de drama justifié. Le couple a enfin une raison valable de se la jouer amants maudits et la météo semble toujours prompte à accompagner leurs retrouvailles passionnées.

Le retour de Maya dans la vie d’Emily est par contre un peu moins satisfaisant, ce que l’on peut regretter à la vue du final. Dommage, car la série parle d’homosexualité avec une justesse rare à la télévision américaine. De même, la découverte d’un lien de parenté inconnu pour Spencer aurait pu bénéficier d’une exploration plus poussée. De toute façon, à mesure que l’on se rapproche de la fin, le superflu a tendance à s’estomper pour laisser la place à la révélation tant attendue de l’identité de A, dans le dernier épisode.

Celle-ci est presque un non-évènement, ce qui est dommage, tant la série avait bien réussi à générer de l’excitation. À vrai dire, on avait tellement fait le tour de tous les suspects possibles que lorsque le masque tombe, le choc n’est pas vraiment là. La série se préoccupe aussi un peu trop de mettre en place sa saison 3, tout ceci surchargeant l’épisode et diminuant l’impact de ce qui aurait dû être un final mémorable.

Mais est-ce vraiment grave ? À ce stade, il est clair que l’identité de A n’a plus l’importance qu’elle avait au début. Si l’on regarde la série, c’est que l’on aime ces quatre ados bourrées de défauts, mais très attachantes. Après tout, dans Pretty Little Liars, les meilleurs moments ne sont-ils pas ceux où les quatre filles se retrouvent, autour d’un café, pour se creuser la tête sur le dernier indice en date ?

Aller plus loin …

– Lire toutes les critiques sur Pretty Little Liars.
– Se procurer les livres à l’origine de la série.
– Vous aimez Pretty Little Liars ? Découvrez The Lying Game.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
91 queries. 0, 781 seconds.