Alors que Fitz est la cible d’un chantage de la part de Noel, Emily présente Maya à ses parents au cours d’un dîner très officiel. Mona organise une fête surprise pour le retour d’Hannah à la maison, laquelle découvre l’argent que sa mère a emprunté.

Après un premier épisode de reprise qui remettait les choses à plat, la série passe la vitesse supérieure avec une véritable menace à l’horizon. Ainsi, A ne se contente plus d’envoyer de petits textos narquois, il ou elle passe directement à l’offensive en interférant dans les vies d’Hannah et de Spencer. À n’en pas douter, ce sera le tour d’Aria et d’Emily la semaine prochaine.

Et vraiment, cette pauvre Hannah n’avait pas besoin de ça ! En plus de sa jambe cassée, de son fauteuil roulant, de sa batterie d’anti-douleurs, de ses relations très tendues avec un Lucas agressif et saoul (qui reconnaît avoir massacré le mémorial en l’honneur d’Alison), elle découvre l’argent dérobé par sa mère dans une boîte de lasagnes. Mais le pire est à venir, puisque ledit magot disparaît au cours de la fête de Mona, dérobé par A qui jubile. Voilà qui confirme plus ou moins (car n’importe qui pouvait rentrer dans la maison pendant la fête) que le corbeau fait partie de l’entourage proche des héroïnes.

Et ce n’est évidemment pas Noel ! Non seulement ce serait trop simple, mais le jeune homme est plutôt occupé à jouer un jeu étrange avec Aria et Fitz, essayant assez maladroitement de les monter l’un contre l’autre. Et surtout, on n’en voit pas l’enjeu ! S’il est effectivement A, il dévoile son jeu un peu facilement, s’il ne l’est pas, à quoi bon briser le couple si ce n’est pour obtenir les faveurs d’Aria dont il ne semble pas vraiment se préoccuper. Mais peut-être qu’il faut chercher du côté d’une vieille vengeance qu’il traîne depuis l’époque d’Alison. À suivre !

A gravit aussi un nouveau stade dans l’intimidation avec Spencer qui filait pourtant le parfait amour avec son Alex. Mais c’était trop beau pour durer ! Et A de profiter de la réputation d’ambitieuse de Spencer pour l’éloigner de ce garçon simple. Et bien sûr Spencer ne peut pas se défendre devant le jeune homme sans lui raconter le chantage dont elle est la victime. A est donc gagnant(e) sur tous les fronts.

Pour être honnête cet épisode donne parfois l’impression d’en avoir raté un autre, tellement les choses vont vite. Ainsi, Emily a-t-elle à peine fait son coming-out que Maya est invitée à dîner à la maison. Et si, comme on le voyait depuis le début, le père est très ouvert d’esprit (pour un militaire), la mère n’accepte pas la situation. Emily fait donc face à ce qui peut arriver de pire à un enfant : être rejeté par un parent parce qu’il n’accepte pas sa nature.

L’épisode est également jalonné des habituels flashbacks qui tendent cette fois vers la relation entre Alison et Ian et permettent à Spencer de faire davantage le lien entre le nouveau mari de sa sœur et la morte.

À noter aussi une courte scène aussi malsaine que réussie entre Toby et Jenna (dont on doute de plus en plus de la non-voyance).

Si l’épisode se laisse gentiment regarder, il trahit une certaine lenteur tout en donnant l’impression qu’il ne s’y passe pas grand-chose et que les intrigues se découvrent un poil facilement (comme c’est pratique que les affaires de Ian traînent dans le salon de Spencer !!). Ce qui n’empêche pas de passer un bon moment.

avatarUn article de .
0 commentaire