Prime Suspect : un procédural efficace et pas dénué d’humour (série complète)

avatarun article de :
publié le :
1 nov 2012 à 8:57
votre opinion :
0 commentaire

Prime Suspect serie americaine maria bello nbc

Det. Jane Timoney vient d’être transférée au sein d’une équipe du département homicide de New York qui est entièrement composée d’hommes. Elle doit alors démontrer à certains de ses collègues, qui pensent qu’elles ne méritent pas sa place parmi eux, ce qu’elle vaut réellement et leur tenir tête tout en résolvant des affaires.

Composée de 13 épisodes, Prime Suspect se base très librement sur la série anglaise du même nom créé par Lynda La Plante qui remonte à plus de 20 ans. Forcément, une telle période de temps n’est pas à négliger, et le show américain devra alors se distinguer très vite de son ainée pour coller à son époque.

publicite

Maria Bello incarne donc l’enquêtrice Jane Timoney, une femme de tête qui intègre une équipe purement masculine du département homicide. Ayant eu une liaison avec un haut gradé de la police, certains de ses collègues pensent qu’elle lui doit sa promotion et l’accueille peu chaleureusement. Timoney ayant un tempérament bien trempé, elle ne va pas se laisser faire et elle sera déterminée à obtenir des affaires et à montrer qu’elle est compétente.

Voilà par quoi commence Prime Suspect : une femme dans un environnement masculin. Pas n’importe laquelle, car Jane Timoney n’est pas un être doux, tendre et fragile. Elle est plutôt bornée et assez désagréable quand on ne la connaît pas. C’est une femme forte qui refuse de se laisser marcher sur les pieds et qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, que cela soit plaisant ou non.

Ainsi, Maria Bello prend la tête d’un casting masculin qui va, au fil des épisodes, s’imposer. Prime Suspect évite de faire du surplace et de stigmatiser Timoney pour doucement établir une dynamique de groupe solide, imparfaite, mais crédible. Si Jane réussit à s’entendre avec la plupart de ses collègues, elle reste en conflit quasi continu avec Duffy qui a bien des difficultés à accepter l’enquêtrice. Les deux ne se portent pas dans leur cœur, mais ils vont apprendre à se respecter au fil des dossiers et des problèmes personnels.

Dans la jungle des séries policières, Prime Suspect ne cherche pas l’originalité dans ses enquêtes. La plupart des épisodes n’en contiennent d’ailleurs qu’une et, à l’exception d’une ou deux idées qui se distinguent, les affaires sont plutôt basiques. Il s’agit avant tout de donner le jour à des personnages, à des quartiers, à des couches de sociétés qui sont affectés par une tragédie. Pas de twists ou de gros retournements de situations, l’instinct de flic étant bien mis en avant, laissant ainsi la partie plus scientifique être un simple appui.

Le show cherche donc clairement à donner vie à un microcosme policier. Si c’est Timoney qui nous introduit dans cet univers dit masculin, ses différents partenaires vont tous confortablement s’installer dans le décor, se dévoiler, exposer leurs routines et leurs personnalités et participer à donner le jour à un environnement solide. Pour en arriver là, Prime Suspect délivrera un petit lot d’épisodes assez standards, loin d’être captivants sans pour autant être inintéressants. Au cours de sa saison, il y aura donc une sorte de passage à vide où le show sera en partie à la recherche de son propre rythme, du parfait équilibre entre ses enquêtes et l’exploitation de ses protagonistes.

Si Prime Suspect marque et fonctionne, c’est clairement grâce à ses enquêteurs qui sont incarnés par d’excellents acteurs (Kirk Acevedo ou Brían F. O’Byrne entre autres). Les personnages prennent vie à travers de simples échanges et si la série n’a pas eu le temps nécessaire pour les explorer comme il se doit, elle a su avant cela les doter d’une personnalité distincte. Le show s’affirme dans les multiples dialogues entre les policiers, souvent piquants, humoristiques, efficaces et rythmés. C’est cette écriture qui aide Prime Suspect à se distinguer et à crédibiliser son univers.

Avec beaucoup d’humour, une pointe de sensibilité et des personnages attachants, Prime Suspect se révèle alors aussi imparfaite qu’elle a su être accrocheuse.

Prime Suspect est diffusée sur Canal + à partir du 1er novembre 2012.

Le générique

Get the Flash Player to see this content.

Laissez un commentaire

©2006-2014 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
95 queries. 0, 840 seconds.