Psych american duos
Shawn et Gus regardent American Duos quand la police les appelle. Le membre du jury de l’émission Nigel St Nigel est victime de tentatives de meurtre sur sa personne. Mais n’ayant pas confiance en la police, Chief Vick pense à Shawn. Nigel a besoin de quelqu’un pour anticiper les attaques, mais devant agir incognito. Le plan de Shawn est alors de se présenter avec Gus comme candidat pour l’émission de téléréalité.

Après une première saison bien drôle, on appréhende toujours un peu plus la reprise. La série va-t-elle toujours être aussi marrante ? Il est bien plus difficile de maintenir l’allure d’une série comique que d’un drama.
Dès le premier épisode, l’équipe de Psych met un terme au moindre petit doute qui aurait pu nous rester : American Duos arrive directement à la tête du panthéon des épisodes les plus allumés de la série. Les numéros de chant et de danse de Shawn et Gus sont de grands moments, tout comme l’entrainement de Juliet, qui se transforme le temps d’une scène en un petit chef presque tyrannique. Ça et encore plein d’autres choses. C’est finalement indescriptible, et il faut le voir pour comprendre. Les références, la musique, les dialogues, les scènes d’un ridicule au pas possible. Tout ou presque était là. On note quand même beaucoup moins de vision de la part de Shawn. Et quand il en a, elles ne sont pas vraiment mises en avant. Ceci n’est qu’un détail, et on s’en fiche un peu, car il n’y a clairement pas le temps pour ce genre de scène.
La reprise est donc bel et bien réussie, et on est heureux de repartir pour une nouvelle saison.