Psych – Gus’s Dad May Have Killed an Old Guy (2.10)
C’est Noel à Santa Barbara, et pour la première fois depuis longtemps, Shawn et son père vont passer les fêtes avec la famille Guster. À cette occasion Shawn découvre que les parents de Gus pensent qu’il est de mauvaise influence pour leur fils, et décide de leur prouver le contraire. De sortie, ils se retrouvent à aller chanter un chant de Noel pour un vieux voisin, qui les terrorisait quand ils étaient enfants. Mais quand ils ouvrent la porte, il le découvre pendu…

USA Network a un peu créé sa petite tradition avec ses épisodes de Noel. Avant, c’était The Dead Zone qui accompagnait Monk. Psych est une série qui se prête plus au concept, et donc, cette année, nous avons droit à notre premier épisode de Noel, et par la même occasion, de découvrir les parents de Gus. Comme souvent dans Psych, les membres de la famille sont joués par des Guests, et ici nous avons droit à Ernie Hudson et Phylicia Rashad.

Juliet invite Lassiter dans sa famille, et je trouve le résultat sans intérêt, et moyen. On se sent presque mal pour Lassiter et c’est bien dommage. Surtout que la famille de Juliet avait quand même l’air bien allumé, et qu’on aurait pu en faire une réelle intrigue secondaire, en mêlant le détective à une bande de fêtards. La famille à Gus est bien sûr plus exploitée vu qu’elle se trouve au centre même de l’enquête. Bill Guster va être accusé du meurtre, et notre duo va donc se faire pour mission de l’innocenter… avant que Winnifred Guster rejoigne son mari ! Finalement, l’enquête progresse étrangement, et quasiment aucun des indices de Shawn ne lui sert. L’épisode bénéficie d’un humour dosé, servi pas mal par Gus (surtout quand il lance les chiffres des meurtres), et aussi par la petite compétition de Noel entre Shawn et son père. On a aussi droit à une course poursuite sur musique de Noel. D’ailleurs, le générique est un spécial Christmas pour l’occasion. Il n’a pas réellement d’intérêt, mais je le signale au passage.

L’épisode n’est donc pas ce qu’a fait Psych de plus fun, et certains épisodes de Noel de Monk sont au-dessus. Il n’empêche que ça fait plaisir de retrouver le duo, et que le tout est bien sympathique et drôle.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire