Psych - A Very Juliet Episode (4.12)

Juliet demande à Gus de retrouver son ancien petit-ami qu’elle devait revoir et qui semble avoir disparu de la circulation. Shawn va se mêler à l’affaire et découvrir des choses qui auraient dû rester cachées.

Comme le titre l’indique, Juliet se retrouve au cœur d’un épisode, enfin, c’est par elle que tout commence et elle se révèle assez impliquée, même si Gus et Shawn prennent rapidement les devants.

Il y a donc 7 ans, Jules voyait Scott pour la dernière fois et lui avait fixé un rendez-vous qu’elle n’a pas raté, mais lui si. Rapidement, on va apprendre qu’il est mort, puis non. En fait, il était dans le système de protection des témoins. Comme toujours, Shawn se mêle de ce qu’il ne devrait pas, créant plus de problèmes qu’autre chose et est obligé de trouver une parade (ou plus) pour tout résoudre.

La finalité de l’affaire est assez rapide et facile à deviner, tout comme la fin de l’histoire entre Jules et Scott. Étrangement, cela n’est pas grave du tout, car Shawn, Gus et Lassiter sont complètement déchainés et vont assurer l’humour du début à la fin. Oui, j’ai bien écrit Lassiter, lui qui est si souvent sous-exploité, il va ici trouver plus d’une opportunité pour se faire remarquer, que ce soit à côté des deux détectives amateurs ou en tant que confident – adepte de Grease – pour sa partenaire.

À côté de ça, et vu l’histoire de base, il n’est pas très surprenant de voir que l’on nous ramène la relation Shawn/Juliet qui avait été mise entre parenthèses avec la présence d’Abigail. Étonnamment, cela se fait de manière très discrète et sans insistance, juste quelques réactions à l’occasion.

Au final, cet épisode spécial Juliet s’inscrit sans problème dans la continuité qualitative de cette saison. Comprendre que c’est un épisode plutôt bon qui délivre une grosse dose d’humour et une histoire qui tient la route, avec en prime un peu plus de police (même Chief Vick et McNab sont présents), ce qui n’est clairement pas négligeable.